Coupe du monde 2019 : Khadija Shaw, itinéraire d'une survivante

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

PORTRAIT - Ce vendredi, la Jamaïque défie l'Italie dans un match crucial pour l'avenir des "Reggae Girlz" dans cette Coupe du monde. Après une défaite cinglante face au Brésil (3-0), ces dernières comptent sur leur attaquante vedette Khadija Shaw, dont la vie a été rythmée par de nombreux malheurs, pour faire un résultat.

Khadija Shaw revient de loin. A seulement 22 ans, la footballeuse jamaïcaine, fer de lance des "Reggae Girlz", a perdu quatre de ses frères, dont trois dans des violences liées à des guerres de gangs. Des malheurs auxquels se sont ajoutés les décès de deux de ces neveux, dont un a été tragiquement électrocuté alors qu'il voulait récupérer son ballon de football dans la rue. Des drames qui l'ont tourmenté pendant de longs mois, mais dont elle a tiré une force et une détermination à toute épreuve.

"Je voulais rentrer à la maison. Je ne voulais pas jouer au football. Ils disent que vous n'êtes pas censé demander à Dieu pourquoi mais parfois je me demandais : 'Pourquoi? Pourquoi est-ce arrivé ?' Mais maintenant, en voyant ce que j'ai accompli, sachant ce que j'ai perdu, je dirais que cela m'a vraiment aidé" expliquait-elle lors d'un entretien accordé au Guardian en décembre dernier.

Une terreur des surfaces

"Je ne pouvais pas me concentrer à l'école, j'y pensais tout le temps. Ma mère m'appelait constamment. Je disais à ma famille que je voulais rentrer à la maison,  mais ils me disaient : 'Non, tu dois rester ! Tu dois améliorer les choses pour toi et pour nous'. Alors je me suis dit : 'OK, respire un bon coup.' (...) Le plus dur, c'est de savoir qu'ils ne sont plus là. Quand je réussis quelque chose, je suis toujours heureuse, mais j'aimerai qu'ils puissent le voir", confie-t-elle au journal britannique, qui lui a décerné le prix de footballeuse de l'année 2018.

Fraîchement débarquée à Bordeaux en provenance de l'Easten Florida State College et de l'Université du Tennessee, où elle a été formée dans le cadre ses études de communication, Khadija Shaw a guidé la Jamaïque vers une qualification historique en Coupe du monde en réalisant une campagne de qualification remarquable (19 buts en 11 matchs). Au total, elle cumule 31 buts en 24 matchs en équipe nationale, faisant d'elle la meilleure buteuse de sa sélection.

De là où je viens, dans les rues on joue au foot, il n’y a pas de stade d’athlétisme.- Khadija Shaw, attaquante de la Jamaïque.

Surnommée "Bunny" par son frère pour sa "passion" pour les carottes, Shaw a très jeune montré des facilités, jouant notamment avec les garçons dans la rue : "Tout le monde connaît la Jamaïque pour l’athlétisme. Mais de là où je viens, dans les rues on joue au foot, il n’y a pas de stade d’athlétisme." Preuve de son talent, dès 14 ans, l'attaquante, autrefois milieu de terrain à vocation défensive, est sélectionnée à la fois en équipe de Jamaïque des moins de 15 ans, des moins de 17 ans et des moins de 20 ans.

Après un revers enregistré face au Brésil dimanche (3-0), Khadija Shaw et ses coéquipières vont tenter de relever la tête face à l'Italie ce vendredi, dès 18h, avec le but de continuer à rêver dans cette Coupe du monde. Dans le groupe C, les "Reggae Girlz" comptent trois points de retard sur leurs adversaires du jour et sur le Brésil et l'Australie, avec encore deux rencontres à disputer.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter