Coupe du monde 2019 : France-Brésil, un huitième de finale rêvé

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

IMPATIENCE - L'équipe de France affrontera la Seleção ce dimanche au Havre pour une place en quarts de finale de la Coupe du monde. Un rendez-vous sur lequel se projettent déjà Françaises et Brésiliennes avec envie et passion.

La simple évocation d'un France-Brésil réveille les souvenirs. Des bribes d'images d'une autre époque. Celle d'un soir du 12 juillet 1998 lorsque les Bleus d'Aimé Jacquet terrassaient à domicile la Seleção (3-0), crainte aux quatre coins du globe, en finale de la Coupe du monde. Vingt-et-un ans après, les Bleues de Corinne Diacre auront elles aussi le droit de jouer le Brésil, chez elles, devant leur public. 


Fortes de leur victoire face à l'Italie (0-1) mardi leur assurant la troisième place du Groupe C, les "Canarinhas" ont validé leur qualification pour les huitièmes de finale du Mondial. Suite à la victoire du Chili face à la Thaïlande (2-0) jeudi soir, les Françaises sont assurées de retrouver sur leur route la bande à Marta dimanche 23 juin au Havre (à 21h, en direct sur TF1 et en live commenté sur LCI). 

C'est ça qui m'a donné envie de jouer au footballViviane ASSEYI, attaquante de l'équipe de France

L'idée d'un France-Brésil fait pétiller les yeux des Bleues. Et, bien évidemment, à l'énoncé de l'affiche se joint la référence à la finale légendaire au Stade de France. "Ça me fait penser à 1998. C'est ça qui m'a donné envie de jouer au football. Vingt-et-un ans plus tard, encore France-Brésil et c'est moi qui joue !", en salive déjà l'attaquante tricolore Viviane Asseyi, surnommée "Vivinho" par sa mère. "C'est une nation avec un très gros potentiel, de très bonnes joueuses. On va se préparer pour les affronter, comme toute autre équipe. On a tous en tête les France-Brésil, que ce soit féminin ou masculin.", affirme la défenseure Griedge Mbock.


Il est vrai que cette affiche sent le Mondial à plein nez. Plus chez les garçons (1958, 1986, 1998 et 2006) que chez les filles, où les deux sélections ne se sont rencontrées qu'une fois en 2003 en phase de poules aux États-Unis sans réussir à se départager (1-1). Depuis cette date, Françaises et Brésiliennes se sont affrontées à huit reprises, avec un bilan en faveur de l'équipe de France (3 victoires et 5 nuls). En novembre dernier à Nice, leur dernière confrontation s'était soldée par un large succès (3-1) des protégées de Diacre. "Avoir perdu ce match n'est pas très important", assure la défenseure "canarinha" Tamires. "On doit juste s'en servir pour éviter de commettre les mêmes erreurs. Pour le reste, vu le contexte, ce sera très différent."

Ça ne nous pose aucun problème d'affronter la FranceMarta, attaquante de l'équipe du Brésil

"On n'a pas peur", insiste sa partenaire Kathleen Sousa, qui évolue à Bordeaux. "C'est la Coupe du monde, il faut bien affronter la France ou les États-Unis à un moment où un autre", explique Marta, qui a battu le record absolu de buts en Coupe du monde tout sexe confondu (17 réalisations en cinq éditions). "Ça ne nous pose aucun problème d'affronter la France. Ce sera compliqué, c'est un match à élimination directe, mais en Coupe du monde, des équipes qu'on n'attend pas forcément peuvent surprendre." "Tout peut arriver", ajoute pour sa part Monica. "Même si la France jouera à domicile, on donnera le meilleur." Ce huitième de finale est déjà dans toutes les têtes. D'un côté comme de l'autre, le match est lancé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter