Coupe du monde 2019 : Donald Trump n'apprécie pas que Megan Rapinoe boycotte l'hymne américain

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

RÉACTION - Ce mardi dans un entretien accordé au journal The Hill, le président américain Donald Trump a critiqué le choix de la joueuse des Stars and Stripes Megan Rapinoe de ne pas chanter l'hymne national durant le Mondial 2019. "Je ne pense pas que ce soit une bonne chose", a-t-il déclaré.

C’est une petite guerre qui dure depuis un petit moment. En protestation contre la politique de Donald Trump, notamment à propos des droits de la communauté LGBT+, la star de l’équipe américaine Megan Rapinoe refuse depuis le début du Mondial - et en réalité bien avant - d’entonner l’hymne américain, le célèbre "The Star-Spangled Banner". Elle a également annoncé son intention de boycotter la visite à la Maison Blanche en cas de victoire finale au Mondial.


Ce mardi, le président américain a réagi à cette prise de position de Rapinoe, dans une interview exclusive accordée au journal The Hill. Au même titre que les quelques joueurs de NFL qui avaient posé un genou à terre durant l’hymne, Donald Trump a condamné, avec beaucoup moins de virulence, la décision de Rapinoe de ne pas chanter l’hymne national.

En vidéo

Megan Rapinoe :"Maintenant les Français, allez !!!"

"Je ne pense pas que ce soit une bonne chose", a sobrement commenté le chef d’Etat, qui a néanmoins ajouté qu’il adorait "regarder le football féminin." "Elles sont vraiment talentueuses" s’est-il réjoui.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter