Eugénie Le Sommer dans la liste des 23 Bleues : "On peut vivre quelque chose d'énorme"

Football
PIÈCE MAÎTRESSE - Eugénie Le Sommer fait partie des 23 joueuses retenues par Corinne Diacre. Jointe par LCI, l'attaquante de l'Olympique lyonnais se réjouit de disputer sa troisième Coupe du monde cet été, à domicile, et de voir son club être dignement représenté avec sept joueuses appelées.

Tout sauf une surprise. Meilleure buteuse en activité de l'équipe de France avec 74 buts, Eugénie Le Sommer figure logiquement parmi les 23 Bleues retenues par la sélectionneuse Corinne Diacre pour défendre les chances françaises lors du premier Mondial féminin, organisée dans l'Hexagone du 7 juin au 7 juillet. L'attaquante de 29 ans, l'une de sept joueuses de l'Olympique lyonnais de la liste dévoilée jeudi 2 mai sur TF1, va disputer sa troisième Coupe du monde après l'Allemagne en 2011 et le Canada en 2015.


Au lendemain de l'annonce de cette liste, LCI a pu recueillir les premières impressions de la vice-capitaine de l'équipe de France. Plutôt confiante jeudi quant à sa présence dans les 23, cela ne l'empêche pas de savourer pleinement cette convocation. Le Sommer, "très fière et très heureuse" d'y figurer, se félicite de voir l'OL, son club, être largement représenté au sein de l'effectif tricolore.

Je m'attendais à en faire partieEugénie LE SOMMER

LCI : Comment avez-vous suivi l'annonce de la liste des 23 ?

Eugénie LE SOMMER : J'étais chez moi, avec mon fiancé. On a regardé l'annonce ensemble à la télévision. II n'y avait pas de grosse surprise à attendre, même si quelques incertitudes demeuraient. Il y a des joueuses qui n'étaient pas là lors du dernier rassemblement qui ont été appelées, d'autres qui étaient là et qui n'ont pas été retenues. J'attendais surtout de connaître la liste définitive pour pouvoir vraiment me projeter sur la compétition. Avant on se dit qu'on y sera peut-être mais, tant qu'on n'a pas son nom qui s'affiche à l'écran, on n'est jamais sûre à 100% d'être appelée pour la Coupe du monde.


LCI : Pourtant, dès novembre dernier, Corinne Diacre avait déclaré "Eugénie sera sélectionnée"...

Eugénie LE SOMMER : C'est vrai que j'avais plus de certitudes que certaines joueuses. Ce n'est pas être prétentieuse que de dire cela mais je m'attendais à faire partie de cette liste des 23. La coach en avait parlé devant les médias et, mis à part mon absence quand j'ai été blessée, j'ai participé à tous les rassemblements depuis qu'elle est à la tête de l'équipe de France. Il n'en reste pas moins que je suis très fière et très heureuse d'avoir mon nom sur cette liste. C'est quelque chose d'extraordinaire.

Quelque chose qu'on ne vit qu'une foisEugénie LE SOMMER

LCI : Sept joueuses de Lyon figurent dans la liste. Est-ce une fierté d'autant plus grande ?

Eugénie LE SOMMER : Depuis que je suis appelée en sélection, il y a toujours eu beaucoup de Lyonnaises convoquées en équipe de France, tout simplement parce que l'OL est le meilleur club français (Lyon vient de remporter son 13e titre de champion de France et jouera la finale de la Ligue des champions contre Barcelone, ndlr). Quand il y a plein de joueuses appartenant à un même club qui sont sélectionnées, ce n'est pas anodin. On est une équipe avec des Françaises qui jouent et qui sont performantes dans leur club. On n'a rien volé à personne. C'est une fierté et un aboutissement pour nous toutes.

En vidéo

PORTRAIT - Mondial 2019 : qui est Eugénie Le Sommer ?

LCI : Si, un jour, on vous avait dit que vous disputeriez votre troisième Coupe du monde...

Eugénie LE SOMMER : Je n'y aurais jamais pensé. Déjà en 2011, quand je me suis rendue compte que j'allais participer à un Mondial, c'était un rêve pour moi. C'était grandiose et extraordinaire. Aujourd'hui, rien que d'évoquer l'idée de pouvoir disputer ma troisième Coupe du monde, c'est magique. De plus, la jouer dans mon pays, ça va être quelque chose de formidable qu'on ne vit qu'une fois dans sa carrière. Le public sera derrière nous, j'en suis persuadée. On peut vivre quelque chose d'énorme. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football féminin 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter