Le carnet de bord du Mondial : Australie-Brésil, un classique à enjeu pour les grands débuts de Marta

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

DEMANDEZ LE PROGRAMME - Infos, coulisses, anecdotes... Chaque matin pendant la Coupe du monde féminine (du 7 juin au 7 juillet), LCI vous parle de ce que vous réserve la compétition organisée en France. Jeudi 13 juin, place à une affiche familière du Mondial avec l'Australie, en danger, qui rencontre le Brésil.

Bonjour la France ! Un an après le titre mondial des Bleus en Russie, et 21 ans après la victoire historique de leurs illustres aînés à domicile en finale face au Brésil (3-0), les Bleues partent à la conquête de leur première étoile. Tous les matins, du 7 juin au 7 juillet pendant la Coupe du monde féminine, la première qui se tient dans l'Hexagone, LCI vous livre à domicile le programme de la journée à venir. Matches du jour, diffuseurs, joueuse à suivre... Ne manquez rien de l'actu de ce Mondial.

Lire aussi

Le but que vous devez (re)voir

Un but synonyme de rédemption. Punie et remplaçante lors du premier match de l'équipe de France face à la Corée du Sud (4-0) vendredi en ouverture de la Coupe du monde, Valérie Gauvin a fait preuve de caractère contre la Norvège (2-1), mercredi à Nice. "J'ai montré que je peux être présente et j'ai donné le meilleur de moi-même", a-t-elle déclaré sur TF1. La Montpelliéraine, bien muselée pendant les 45 premières minutes, a surgi juste après le retour des vestiaires (46e) pour reprendre un excellent centre de Majri, en profitant de l'écran malin de Thiney. Son 11e but en Bleue. "J'espère que c'est le premier d'une longue lignée", a-t-elle formulé. L'attaquante des Bleues a lancé pour de bon son Mondial à domicile.

En vidéo

France-Norvège (1-0) : Voir le but de Gauvin en vidéo

Pourquoi vous ne devez pas rater Australie-Brésil

Le sport est fait de grandes rivalités. L'instant d'un match, le temps se suspend et la rivalité prend vie. Celle qui oppose l'Australie et le Brésil, depuis 1988, en est l'un des exemples les plus frappants. Pour la quatrième édition consécutive, "Matildas" et "Canarinhas" se retrouvent en Coupe du monde, jeudi (à 18h, en live commenté sur LCI) au stade de la Mosson à Montpellier. Si les Brésiliennes présentaient jusqu'alors un bilan positif, la balance s'est équilibrée ces dernières années pour aujourd'hui pencher légèrement en faveur des Australiennes. Depuis leur défaite lors du tournoi olympique à Rio en 2016, les coéquipières de Samantha Kerr restent sur quatre victoires, séquence au cours de laquelle elles ont inscrit 14 buts.

Mais, surprise par l'Italie (2-1) lors de son entrée en lice, l'Australie est déjà dos au mur. Et quasiment dans l'obligation de l'emporter pour espérer entrevoir les huitièmes de finale. Ce "choc" du Groupe C revêt donc d'une importance capitale, d'autant plus que la Seleção, vainqueure de la Jamaïque (3-0) lors de son premier match, peut déjà valider son billet pour la suite du tournoi en cas de victoire associée à un nul entre les Jamaïcaines et les Italiennes vendredi, à 18h à Reims.

Le programme du jeudi 13 juin

18h : Australie-Brésil (Groupe C, Montpellier) en direct sur Canal+ Sport

21h : Afrique du Sud-Chine (Groupe B, Paris) en direct sur Canal+ Sport

Vous allez entendre parler d'elle

On l'attendait, la voilà enfin. Touchée à la cuisse, Marta avait déclaré forfait pour le premier match du Brésil contre les "Reggae Girlz" (3-0). En son absence, Cristiane avait régalé avec un triplé. Jeudi, à Montpellier, le public français va pouvoir assister aux grands débuts de la "Rainha", considérée - à juste titre - comme la meilleure joueuse de tous les temps. Sextuple lauréate du prix de meilleure joueuse de la Fifa (2006, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2018) et quatrième du Ballon d'Or décerné pour la première fois par France Football en janvier, elle est aussi la meilleure buteuse de l'histoire du Mondial, avec 15 réalisations.

Sauf que "la Pelé en jupe", surnom dont on l'a affublée au Brésil, n'a jamais remportée la prestigieuse compétition. Les larmes ont souvent coulé sur ses joues, comme lors de la Coupe du monde 2007, où sa sélection s'est inclinée en finale. À 33 ans, la meneuse d'1,62 m aspire à briser la malédiction pour enfin "être championne du monde avec le Brésil". Son rêve ultime.

Voir aussi

Le chiffre qui fait la différence

D'un extrême à l'autre. Au-delà la rivalité entre les deux nations, cet Australie-Brésil verra la plus jeune joueuse du tournoi se mesurer à la plus âgée, qui est devenue il y a quelques jours la doyenne de l'histoire du Mondial. L'Australienne Mary Fowler est née le 14 février 2003. À ce moment-là, la Brésilienne Formiga avait déjà pris part à deux Coupes du monde avec la sélection "auriverde". On a fait le calcul : 9114 jours, soit 24 ans, 11 mois et 11 jours, séparent les deux footballeuses. 

Voir aussi

Hors-jeu

En vidéo

Afrique du Sud : La visite de Caster Semenya

De passage à Paris, après avoir participé au meeting de Montreuil mardi soir, la double championne olympique Caster Semenya a rendu une visite surprise à l'hôtel des "Banyana Banyana" pour leur apporter son soutien avant d'affronter la Chine jeudi à 21h, au Parc des Princes. Ancienne joueuse de football dans sa jeunesse, l'athlète sud-africaine, spécialiste du 800 m, a longuement discuté avec les joueuses et s'est même permis de proposer ses services en attaque, sur le ton de la plaisanterie.

Lire et commenter