Le carnet de bord du Mondial : les choses sérieuses, c'est aujourd'hui pour les Bleues !

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

DEMANDEZ LE PROGRAMME - Infos, coulisses, anecdotes... Chaque matin pendant la Coupe du monde féminine (du 7 juin au 7 juillet), LCI vous parle de ce que vous réserve la compétition organisée en France. Dimanche 23 juin, l'équipe de France défie le Brésil pour une place en quarts de finale.

Bonjour la France ! Un an après le titre mondial des Bleus en Russie, et 21 ans après la victoire historique de leurs illustres aînés à domicile en finale face au Brésil (3-0), les Bleues partent à la conquête de leur première étoile. Tous les matins, du 7 juin au 7 juillet pendant la Coupe du monde féminine, la première qui se tient dans l'Hexagone, LCI vous livre à domicile le programme de la journée à venir. Matches du jour, diffuseurs, joueuse à suivre, anecdote... Ne manquez rien de l'actualité de ce Mondial.

Le but que vous devez (re)voir

Elle a longtemps hésité avant d'y aller. Mais finalement, la Norvégienne Ingrid Engen s'est lancée dans la séance de tirs au but face à l'Australie (1-1 à l'issue des prolongations) et a transformé samedi 22 juin sa tentative sans trembler. À 21 ans, la milieu de terrain a envoyé son équipe en quarts de finale.

En vidéo

Norvège-Australie (1-1, 4 t.a.b à 1) : Voir le tir au but vainqueur d'Engen en vidéo

Pourquoi vous ne devez pas rater France-Brésil

Les choses sérieuses commencent pour les Bleues. Après leur parcours sans fausse note, trois succès en autant de matches, les filles de Corinne Diacre vont se frotter au Brésil (à 21h, en direct sur TF1 et en live commenté sur LCI) en huitièmes de finale. L'affiche les fait rêver. Et s'annonce être une très belle entrée en matière dans cette phase à élimination directe avant peut-être de retrouver les tenantes du titre et favorites à leur propre succession, les États-Unis, en quarts de finale, le 28 juin au Parc des Princes. Mais avant de penser aux Américaines, il leur faudra écarter une Seleção coriace et en regain de forme.


Donnée favorite de cette confrontation, l'équipe de France passe un véritable test face aux coéquipières de Marta, qui ont décroché leur billet dans la douleur en terminant à la troisième place du Groupe C, derrière l'Italie et l'Australie. Capable de marquer assez facilement, avec Cristiane auteure d'un triplé contre la Jamaïque (3-0), et de s'écrouler à tout moment comme face à l'Australie (3-2), la faute à une arrière-garde souvent défaillante, ce Brésil demeure insondable. "On se concentre sur ce match-là avec sérénité", a annoncé la sélectionneuse française Corinne Diacre à la veille de ce huitième de finale au Havre. "Une nouvelle compétition démarre, avec un vainqueur et un perdant à la fin de cette rencontre."


Le programme du dimanche 23 juin

17h30 : Angleterre-Cameroun (Valenciennes) en direct sur TMC et Canal+

21h : France-Brésil (Le Havre) en direct sur TF1 et Canal+

Vous allez entendre parler d'elle

On dit de Debinha qu'elle est l'héritière du "Joga Bonito", une philosophie de jeu brésilienne, faite de provocations balle au pied, animée par la volonté de divertir tout en faisant la différence. Dans un effectif vieillissant, porté par Marta (33 ans), Cristiane (34 ans) et Formiga (41 ans), la numéro 9 de la Seleção est la seule "jeune" - elle a 27 ans - à rayonner. Fan de Ronaldinho, l'ailière gauche régale avec son jeu en une touche pour Tamires et ses talonnades bien senties visant à accélérer le jeu. Ce n'est donc pas un hasard si elle a grandement œuvré à la qualification des "Auriverdes" pour les huitièmes de finale.

En vidéo

Italie-Brésil (0-1) : Voir le geste technique de Debinha en vidéo

L'attaquante du North Carolina Courage, explosive et technique, est dans tous les bons coups depuis le début de la Coupe du monde. Passeuse décisive pour Cristiane avec une centre en première intention lors de la défaite face à l'Australie (3-2), elle a été toute proche d'inscrire le but du Mondial, une superbe Madjer repoussée par Giuliani, lors du dernier match remporté face à l'Italie (0-1). Mais c'est surtout elle qui est allée chercher le penalty de la qualification pour le Brésil, transformé par Marta, après un superbe rush dans la surface. Son face-à-face avec Marion Torrent devrait tenir toutes ses promesses.

Le chiffre qui fait la différence

La France, bête noire des "Canarinhas" ? Les Bleues n'ont jamais perdu contre le Brésil. En Coupe du monde, les deux sélections ne se sont rencontrées qu'une fois, en 2003 lors de la phase de poules aux États-Unis, sans parvenir à se départager (1-1). Corinne Diacre, la sélectionneuse tricolore, était alors sur le terrain. Depuis, elles se sont jouées à sept autres reprises, à chaque fois en amical, et cela a toujours tourné à l'avantage des Françaises (3 victoires et 4 nuls). Il y a huit mois, à Nice, les partenaires d'Amandine Henry s'étaient imposées (3-1) au terme d'une partie impressionnante de maîtrise.

Hors-jeu

En vidéo

Marta, la star brésilienne a aussi des talents de chanteuse

Marta est une femme aux multiples facettes. Recordwoman du nombre de buts en Coupe du monde, tout sexe confondu, avec 17 réalisations, la numéro 10 de la Seleção est pleine de ressources... et de surprises. Il y a quelques jours, avant le match opposant sa sélection à l'Italie (0-1), elle avait fait honneur à son statut de reine du "churrasco", l'art du barbecue à la brésilienne. Mais ce n'est pas le seul talent que cultive "Rainha Marta" lorsqu'elle n'a pas le ballon dans les pieds. En effet, c'est aussi une musicienne accomplie à ses heures perdues. Accompagnée de son cavaquinho, un instrument de musique d'origine portugaise à quatre cordes pincées ressemblant à une guitare, elle nous charme ainsi avec sa douce voix. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter