Le carnet de bord du Mondial : jour de relâche avant les quarts de finale

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

DEMANDEZ LE PROGRAMME - Infos, coulisses, anecdotes... Chaque matin pendant la Coupe du monde féminine (du 7 juin au 7 juillet), LCI vous parle de ce que vous réserve la compétition organisée en France. Mercredi 26 juin, les joueuses soufflent en attendant les quarts qui se joueront de jeudi à samedi.

Bonjour la France ! Un an après le titre mondial des Bleus en Russie, et 21 ans après la victoire historique de leurs illustres aînés à domicile en finale face au Brésil (3-0), les Bleues partent à la conquête de leur première étoile. Tous les matins, du 7 juin au 7 juillet pendant la Coupe du monde féminine, la première qui se tient dans l'Hexagone, LCI vous livre à domicile le programme de la journée à venir. Matches du jour, diffuseurs, joueuse à suivre, anecdote... Ne manquez rien de l'actualité de ce Mondial.

Le but que vous devez (re)voir

"Dankjewel, Lieke !" ou "Merci, Lieke !" Symbole de la nouvelle vague "oranje", Lieke Martens a qualifié presque à elle seule les Pays-Bas pour les quarts du Mondial. Avant de convertir le penalty de la gagne pour les championnes d'Europe en titre face au Japon (2-1) mardi 26 juin, la numéro 11 des "Oranjeleeuwinnen" avait démarré la rencontre pied au plancher. À la 17e minute, l'héritière du "football total", cher à Johan Cruyff et son mentor Rinus Michels, a dévié de l'extérieur du talon droit un corner de Van de Donk. Sugasawa, surprise, n'a pu que dévier ce ballon avant qu'il n'aille au fond des filets d'Ayaka Yamashita.

En vidéo

Pays-Bas-Japon (2-1) : Voir le joli but de Martens en vidéo

Les faits marquants des huitièmes

• Éliminée, les Camerounaises disjonctent

Des scènes dignes de la Coupe du monde 1982... Dimanche 23 juin, lors du huitième opposant l'Angleterre au Cameroun (3-0), le comportement des "Lionnes Indomptables", excédées par l'arbitrage et l'utilisation du VAR, a rappelé les images de l'équipe du Koweït menaçant de quitter le terrain après un but accordé à la France. Le cheikh du pays du Golfe était alors descendu sur la pelouse, mis la pression à l'arbitre et fait annuler le but de Giresse. Furieuses de décisions de l'arbitre, les Camerounaises ont elles aussi menacé d'interrompre la rencontre, à deux reprises. En attendant la réaction de la Fifa, la présidente de la commission du football féminin de la CAF, Isha Johansen, a annoncé l'ouverture d'une enquête.

En vidéo

Angleterre-Cameroun (2-0) : Voir le résumé du match en vidéo

• Sensation du Mondial, l'Italie surprend encore

Vous dire qu'on les attendait à ce niveau serait vous mentir. Après avoir maîtrisé son premier tour, en terminant premières de leur poule devant l'Australie et le Brésil, les Italiennes ont prouvé qu'elles sont bien plus qu'une simple surprise. Mardi 25 juin, en huitièmes de finale, la "Squadra Azzurra" a dominé de la tête et des épaules une équipe de Chine (2-1) plus expérimentée mais plombée par un mal endémique, son inefficacité offensive. Pour la première fois depuis 1991, date de l'édition inaugurale de la Coupe du monde, l'Italie retrouve les quarts de finale. Vingt-huit ans d'une longue attente qui prennent donc fin. 

En vidéo

Italie-Chine (2-0) : Voir tous les buts du match en vidéo

• Avant les Bleues, les États-Unis jouent avec le feu

L'affiche tant attendue aura bien lieu. Le pays hôte contre les championnes du monde en titre. Mais, comme les Bleues face au Brésil (2-1), les États-Unis ont décroché dans la douleur leur billet pour les quarts de finale. Deux penalties convertis par la capitaine américaine Megan Rapinoe, dont un litigieux mais validé par le VAR, ont sorti les "Yanks" du piège espagnol (2-1) lundi 24 juin. La séduisante "Roja" a tenu tête aux Américaines, leur infligeant même leur premier but dans cette Coupe du monde, et ont pointé du doigt des carences insoupçonnées. De quoi donner de l'espoir, et des idées, aux Bleues vendredi.

En vidéo

Espagne-États-Unis (1-2) : Voir le résumé du match en vidéo

Vous en avez trop entendu parler

C'est la star décriée de cette Coupe du monde. Sur le papier, le VAR est une idée intéressante quand le dispositif permet d'éviter les erreurs grossières d'arbitrage, celles qui peuvent changer le cours d'un match. Mais c'est comme tout, à force de trop en abuser, cela n'a plus l'effet escompté. Depuis le 7 juin, l'assistance vidéo ne cesse d'entraîner critiques et incompréhensions. Deux problèmes se posent à son utilisation. D'une part, elle laisse une forte d'interprétation à l'arbitre (le penalty litigieux accordé aux États-Unis contre l'Espagne). De l'autre, elle casse le rythme des matches et entraîne, par ricochet, des temps additionnels dignes de prolongations (huit minutes pour France-Nigeria, sept pour Suède-Canada, etc...)

En vidéo

France - Norvège (1-1) : Voir l'intervention du VAR en faveur des Bleues en vidéo

Le programme des quarts

Jeudi 27 juin

21h : Norvège-Angleterre (Le Havre) en direct sur TF1 et Canal+

Vendredi 28 juin

21h : France-États-Unis (Paris) en direct sur TF1 et Canal+

Samedi 29 juin

15h : Italie-Pays-Bas (Valenciennes) en direct sur TMC et Canal+

18h30 : Allemagne-Suède (Rennes) en direct sur TMC et Canal+

Le chiffre qui fait la différence

Les "Gresshoppene" reviennent de loin. Championne du monde en 1995, la Norvège est une nation phare du football féminin. Mais depuis ce titre planétaire, les Scandinaves ont connu un creux au niveau international. Tombeuses de l'Australie (1-1, 4 t.a.b à 1) en huitièmes de finale, au bout d'un match haletant et interminable, les joueuses de Martin Sjögren ont mis un terme à 12 années d'absence en quarts. Le petit pays de 5 millions d'habitants visera face à l'Angleterre jeudi (à 21h, en direct sur TF1 en live commenté sur LCI) une place en demie, où il pourrait potentiellement retrouver la France, croisée en poules.

Hors-jeu

Après Paul le poulpe, regretté pronostiqueur émérite du Mondial en 2010, et Achille le chat, un félin blanc et sourd qui avait pris la succession de la pieuvre pour les matches la Coupe du monde 2018, un nouvel animal se prête au jeu des pronostics. Il s'agit de Juju la tortue de nos confrères du quotidien La Voix du Nord. Le reptile est positionné face à deux drapeaux, l'un américain et l'autre français. Pour le quart France-États-Unis de vendredi (à 21h, en direct sur TF1 et en live commenté sur LCI), il file (lentement) vers le pavillon bleu blanc rouge. Juju a-t-il vu juste ? On croise les doigts pour les Bleues.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter