Coupe du monde 2019 : les malheurs sans conséquence de Wendie Renard lors de France-Norvège

Football
PRESTATION - Après une prestation XXL contre la Corée du Sud lors du match d'ouverture du Mondial 2019 (4-0), la cadre de l'équipe de France Wendie Renard a montré un visage moins conquérant face à la Norvège mercredi, inscrivant notamment un but contre-son-camp. Une erreur sans conséquence, la France s'imposant finalement grâce à un but d'Eugénie Le Sommer (2-1).

Cinq jours après avoir survolé la rencontre face à la Corée du Sud (4-0), multipliant les gestes défensifs de grande classe et inscrivant un doublé de la tête, la défenseure centrale des Bleues Wendie Renard a connu une soirée plus compliquée face à la Norvège mercredi (2-1). 


Mise en difficulté en un-contre-un par la vitesse de l'attaquante scandinave Caroline Graham Hansen, la stoppeuse comptant 111 sélections s'est malheureusement illustrée en inscrivant un but contre-son-camp sur une action anodine, permettant aux Norvégiennes de recoller au score avant l'heure de jeu (54'). Cette erreur sera finalement sans conséquence pour la formation entraînée par Corinne Diacre, qui reprendra l'avantage grâce à un penalty transformé par Eugénie Le Sommer (72').

En vidéo

France - Norvège (1 - 1) : Voir le but csc de Renard en vidéo

Là je pense que je vais passer au zapping.Wendie Renard, après France-Norvège.

Au micro de son ancienne coéquipière Camille Abily sur TF1 après la rencontre, la Martiniquaise a évoqué cet épisode : "On a réussi à ouvrir la marque après la pause. Moi, je fais une grosse erreur. J'entends qu'Amel (Majri) me parle, mais avec le bruit, je ne sais pas ce qu'elle me dit. Et puis, à la fin, elle me dit qu'elle était seule. Je voulais juste la mettre en corner, après je la prends un peu du talon et ça rentre, malheureusement pour nous. Ça nous met un coup derrière la tête. Ça nous rappelle que tous les jours, à chaque minute, il faut garder les pieds sur terre."


"On a eu une belle réaction après mon but. J'ai continué à garder le cap et derrière, je peux remercier mes coéquipières et surtout Eugénie (Le Sommer) qui met ce penalty. Je me suis dit : 'Bon dieu, merci seigneur.' Là je pense que je vais passer au zapping mais je m'en fous, on a gagné et c'est le plus important. On continue notre petit bonhomme de chemin", a ajouté Renard, ne cachant pas son soulagement. Nul doute que la joueuse de 28 ans aura à cœur de livrer une grosse prestation lundi prochain, pour le troisième match du groupe A face au Nigeria.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter