Coupe du monde 2019 : les petits secrets du vestiaire de la Seleção avant France-Brésil

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

INTIMITÉ - Prochaines adversaires des Bleues, dimanche en huitièmes de finale de la Coupe du monde, les Brésiliennes savourent pleinement leur aventure dans l'Hexagone. Souvent gardée secrète, la vie du vestiaire "auriverde" témoigne de l'entente qui règne parmi les partenaires de Marta.

Ce sera bien France-Brésil en huitièmes de finale. Comme attendu, les Brésiliennes se dresseront sur la route des Bleues dimanche au Havre (à 21h, en direct sur TF1 et en live commenté sur LCI). Un adversaire a priori à la portée des filles de Corinne Diacre, qui a terminé troisième du Groupe C derrière l'Italie et l'Australie. Mais le Brésil reste le Brésil, à savoir la terre du ballon rond. Ce match-couperet revêt d'ailleurs tous les aspects du match piège pour les coéquipières de la capitaine bleue Amandine Henry.


En attendant de voir les deux sélections en découdre au Stade Océane, LCI s'est plongé dans l'intimité du vestiaire du Brésil pour en sortir quelques petites histoires. L'occasion de découvrir une autre facette des "Canarinhas".

Le rituel d'avant-match de Marta

"C'est toujours les mêmes gestes. D'abord la jambe gauche. Toujours. Chaussette, chaussure. Puis la jambe droite", déclarait Zinedine Zidane en 2000 dans une célèbre publicité pour Volvic. Par superstition ou par habitude, footballeuses et footballeurs entretiennent des rituels plus ou moins étranges. C'est le cas de Marta, la numéro 10 de la Seleção. Avant chaque rencontre, la meilleure buteuse de la Coupe du monde (17 réalisations), a ses petites habitudes. "C'est vraiment absurde, mais j'ai tendance à être très tendue", raconte-t-elle au site de la Fifa. "Je passe régulièrement par les toilettes. Mon dieu (rires) ! Mais j'y vais pour rien ; c'est juste une façon de me détendre un peu. Souvent, j'ai aussi du mal à manger. J'ai aussi besoin d'un moment pour moi, où j'en profite pour parler avec Dieu. Pour monter dans le car, je dois absolument passer par la porte de devant. Et ce sera pareil à la descente. Ça paraît dingue, mais c'est mon rituel."

Une mascotte à l'accent français

La mascotte officielle de la Coupe du monde s'appelle Ettie. Un poussin qui n'est autre que la fille de Footix, née de son étoile de champion du monde. Mais elle a semble-t-il de la concurrence. Son nom : Avery James, l'adorable compagnon à quatre pattes de la gardienne brésilienne Aline Reis. Le chien a fait le voyage jusqu'en France, assis pendant les 13 heures de vol aux côtés de sa maîtresse, et accompagne la Seleção sur chacun de ses déplacements. Pour la petite histoire, Avery doit se sentir comme chez lui puisque c'est un bouledogue français. En revanche, pas sûr qu'il supporte les Bleues dimanche.

La culture pour se transcender

Festive, exubérante et métissée, la musique fait partie intégrante de la vie quotidienne au Brésil. Il n'est ainsi pas étonnant de voir les "Canarinhas" célébrer elles aussi cet art de vivre. Depuis leur arrivée en France, les joueuses de la Seleção donnent régulièrement de leur personne, en chantant et en dansant. Ici, pas de casques sur les oreilles. Accompagnées d'un tambourin, d'une grosse caisse et d'un cavaquinho, un instrument à quatre cordes pincées ressemblant à une guitare, les Brésiliennes improvisent un petit concert à chaque avant-match, comme lors de leur premier match face à la Jamaïque (3-0) à Grenoble.

En vidéo

Les Brésiliennes arrivent au match avec leurs instruments de musique

Comme la musique, mélange d'influence amérindienne, africaine et portugaise, leur cuisine est un savant métissage de saveurs.  Cette tradition du partage est ancrée chez les coéquipières de Formiga. Les Brésiliennes sont adeptes du "churrasco", l'art local du barbecue. D'ailleurs, à la veille du match contre l'Italie (0-1) à Valenciennes, les filles se sont retrouvées autour d'une activité "grillade". Sur les images qui ont pu être captées au sein du camp de base, l'ambiance était festive. Un moment de convivialité comme on les aime qui a pour but, au-delà de profiter du moment présent, de renforcer la cohésion du groupe.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter