Professionnelles, licenciées, écoles labellisées... un foot féminin français en plein boom

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

EVOLUTION - Grâce notamment à la toute puissance de l'Olympique Lyonnais sur le plan européen, le football féminin français est en constante croissance ces dernières années. De plus en plus jeunes femmes s'adonnent à la pratique du ballon rond. En sept ans, le nombre de pratiquantes a connu une hausse incroyable de 114,1%. Petit état des lieux.

Depuis plusieurs années, sous l'impulsion de l'Olympique Lyonnais, roi incontesté du football européen ces dernières années, et depuis peu du Paris Saint-Germain, le football féminin connaît un essor sans égal en France. En termes de licenciées, l'évolution est constante au fil des ans.

Ainsi, selon les chiffres communiqués par la Fédération française de football (FFF), le nombre de pratiquantes était de 58 565 en 2011-2012, 85 933 en 2014-2015, 104 759 en 2015-2016, 120 318 en 2016-2017 et 125 407 en 2018-2019. Soit une hausse considérable de 114,1% en sept ans !

Lire aussi

161 joueuses dans l'élite

Si la FFF précise qu'il n'y a de joueuses professionnelles "à proprement parler", elle indique qu'elles sont près de 161 à disposer d'un contrat fédéral, "d'une durée variant de 35h à 18h", en D1 féminine, et 31 en D2. Lors de la saison en cours, 290 joueuses ont évolué dans l'élite, note la fédération.

Près de 3 035 clubs possèdent à ce jour au moins une équipe féminine, contre 1 546 en 2011-2012. Une augmentation de 96,3% qui conforte là encore l'attractivité du foot féminin. De plus, la France dispose de 905 écoles féminines de football labellisées, contre 109 en 2011-2012 , ainsi que de huit pôles Espoirs féminins, basés à Vincennes, Blagnac, Liévin, Mérignac, Rennes, Tours, Vaulx-en-Velin et Strasbourg.

Voir aussi

Dans le peloton de tête européen

D'un point de vue européen, un rapport de l'UEFA publié en 2017 confirme la croissance du football féminin dans toute l'Europe, à l'instar de la France. Ainsi, le nombre total de joueuses inscrites était de 1,365 million, contre 1,270 million en 2016, soit une hausse de 7,5% en une année. De plus, pas moins de six pays comptent plus de 100 000 joueuses au sein de leurs associations, à savoir l'Allemagne, les Pays-Bas, la Suède, la Norvège, l'Angleterre et donc la France.

Concernant le nombre de joueuses professionnelles et semi-professionnelles sur le Vieux Continent, il a plus que doublé en quatre ans, passant de 1680 en 2013 à 3572 en 2017. L'essor est également visible chez les plus jeunes. En Europe, le nombre de jeunes filles pratiquant le football est passé de 21 825 en 2013 à 35 183 en 2017.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter