Coupe du monde 2019 : Megan Rapinoe tacle Trump et confirme que les Américaines n'iront pas à la Maison-Blanche

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

PROTESTATION - L'attaquante vedette des Etats-Unis a réaffirmé, mardi sur CNN, qu'elle déclinera l'invitation à se rendre à la Maison-Blanche, ajoutant que "toutes les membres de l'équipe à qui [elle a] parlé explicitement de cela n'iraient pas".

"Je n'irai pas." Droite dans ses crampons, la footballeuse américaine Megan Rapinoe a réaffirmé qu'elle déclinera l'invitation à se rendre à la Maison-Blanche après le sacre des États-Unis lors de la Coupe du monde féminine de football. L'attaquante explique qu'elle ne souhaite pas laisser l'administration Trump "exhiber" leur collectif.


"Je n'ir[ai] pas (…) et je crois que toutes les membres de l'équipe à qui j’ai parlé explicitement de cela n'ir[ont] pas", a déclaré la capitaine des doubles championnes du monde en titre mardi 9 juillet sur CNN, qui avait déjà affirmé pendant la compétition que ne se rendrait pas à "la putain de Maison-Blanche", avant de s'excuser de cette formulation... sans pour autant changer de position.

Votre message exclut des gens. Vous m'excluez. Vous excluez les gens qui me ressemblent. Vous excluez les gens de couleur. Vous excluez des Américains qui vous soutiennent peut êtreMegan Rapinoe à Donald Trump

"Je ne pense pas du tout que cela fasse sens pour nous. Je ne peux pas imaginer qu'une de mes coéquipières veuille être mise dans cette position", a poursuivi la joueuse, sacrée meilleure joueuse de la Coupe du monde et connue pour son engagement politique. S'adressant directement à Trump, elle lance : "Je pense que je dirais que votre message exclut des gens. Vous m'excluez. Vous excluez les gens qui me ressemblent. Vous excluez les gens de couleur. Vous excluez des Américains qui vous soutiennent peut être."

"Vous vous référez à une ère qui n’était pas géniale pour tout le monde", poursuit Megan Rapinoe, qui a en revanche accepté de se rendre au Congrès pour célébrer le titre des "Stars and Stripes". Donald Trump avait déjà réagi au refus de la sportive en affirmant sur Twitter que "Megan ne devrait jamais manquer de respect à notre pays, à la Maison-Blanche et à notre drapeau".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter