Coupe du monde: France - Angleterre, on fait le match

Coupe du monde: France - Angleterre, on fait le match

DirectLCI
MONDIAL FEMININ - L'équipe de France va faire son entrée dans la compétition ce mardi (19h) face à l'Angleterre. Un début de compétition largement à la portée des Bleues.

POUR ARRIVER JUSQU'AU MONDIAL : avantage Angleterre
Durant sa campagne, la sélection anglaise n'a pas perdu un seul de ses dix matchs. Les Françaises non plus d'ailleurs. Mais à y regarder de plus près, on constate qu'en 900 minutes, elles n'ont encaissé qu'un seul but (face à l'Ukraine) contre trois pour nos Bleues.

AU CLASSEMENT FIFA : avantage France
Ce match du groupe F revêt une importance particulière puisqu'il mettra aux prises deux des meilleures nations du monde. Depuis la fin de l'année 2014, chez les filles, la France, demi-finaliste il y a quatre ans, truste la 3e place du classement Fifa. Juste derrière les mastodontes du football féminin que représentent l'Allemagne (1er) et les Etats-Unis (2e). Les Anglaises occupent le 6e rang.

EN LIGUE DES CHAMPIONS : avantage France
La plus grande compétition de clubs est un révélateur de l'échiquier européen. Entre ces deux pays du Vieux Continent, l'avantage revient à la France grâce aux deux succès de l'Olympique Lyonnais (2011, 2012), étendard du football hexagonal. De l'autre côté de la Manche, seul Arsenal a réussi à tirer son épingle du jeu. C'était il y a presque dix ans (2006). Cette année, quand le PSG atteignait la finale, Bristol calait en quarts.

A LIRE AUSSI
>>
Mondial 2015: quel intérêt pour le foot féminin ?

EN SELECTION : avantage France
Avant de pénétrer sur la pelouse du stade de Moncton au Canada, un sentiment de revanche animera les Britanniques. Lors du Mondial 2011 en Allemagne, elles avaient été éliminées par les Bleues au stade des quarts de finale au terme d'un match haletant (1-1, 3 tab 4). "C’est un match qui restera pour le football féminin français”, a ainsi estimé Elise Bussaglia, auteur du but égalisateur. Et à l'Euro 2013, les Françaises avaient une fois encore imposé leur loi. De quoi continuer d'entretenir la rivalité franco-anglaise qui traverse les sports et les générations.

AU NIVEAU DES SALAIRES : avantage (léger) France
Aux antipodes des émoluments des hommes, les footballeuses ont des revenus beaucoup moins reluisants. L'attaquante de la sélection des "Three Lions", Enioka Aluko a révélé sur le site de la BBC qu'en FA Women's Superleague, les joueuses émargeaient à environ 80.000 euros... par an. En France, le salaire maximum est de 100.000 euros brut.

A SUIVRE sur W9 et Eurosport, à partir de 19 heures.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter