Finale PSG-Bayern : un important dispositif déployé à Paris pour sécuriser le match

Finale PSG-Bayern : un important dispositif déployé à Paris pour sécuriser le match

ÉVÉNEMENT - Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, et Didier Lallement, préfet de police de Paris, ont présenté les mesures de sécurité prévues pour encadrer les célébrations du match PSG-Bayern, finale de la Ligue des Champions. Les Champs-Elysées seront réservés au piétons et 3000 policiers et gendarmes déployés pour contenir les débordements et faire respecter les mesures sanitaires.

Paris en finale de la Ligue des Champions en période de pandémie, mode d'emploi. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et le préfet de police de Paris Didier Lallement ont présenté ce samedi matin les mesures prises concernant l'encadrement du match du PSG contre Bayern de ce dimanche.

Le ministre a annoncé un dispositif de "3000 policiers et gendarmes, prévus au niveau du Parc des Princes - où une retransmission est prévue - et au niveau des Champs Elysées", pris d'assaut à chaque rencontre footballistique historique. Les forces de l'ordre et les services de secours seront sur le terrain "afin que les choses se passent dans les conditions de sécurité publique et que le port du masque soit assuré", permettant que "ces manifestations - et j'en appelle à la citoyenneté de chacun - puissent être des expressions de joie et non de difficultés pour les Parisiens" a complété Gérald Darmanin.

Toute l'info sur

Le parcours du PSG en Ligue des champions

Lire aussi

Masque obligatoire : zone élargie mais distribution gratuite

M. Lallement a pris le relais pour insister sur le principal objectif de ses effectifs ce dimanche : la prévention de la pandémie. "Pour cela, nous avons défini un zonage d'obligation du port du masque plus large que celui déjà existant", a expliqué le préfet de police. A l'intérieur de ce périmètre, englobant largement les Champs-Elysées, des contrôles seront effectués pour rappeler que le masque est obligatoire.

Une certaine tolérance est tout de même envisagée : plusieurs points de prévention doivent permettre la distribution de 20.000 masques gratuitement - et non 2000, comme l'avait dit dans un premier temps le ministre -  "à ceux de nos concitoyens qui les aurait oubliés, pour qu'ils ne soit pas en infraction", a-t-il ajouté.

L'avenue des Champs-Elysées réservée aux piétons

La célèbre avenue sera réservée aux piétons pour l'occasion, principalement afin de "respecter la distanciation sociale". Dimanche dès le début de la soirée, il n'y aura "plus de circulation de manière à ce que les gens puissent remplir l'espace de la voirie, en respectant les règles", a déclaré Didier Lallement. Les trois sorties du périphérique donnant sur Porte Maillot seront également fermées et des points de barrage seront mis en place tout autour de la zone de festivités "pour éviter que des véhicules se mêlent à la foule", a-t-il précisé.

Le préfet de police a donc insisté sur l'importance de "venir à pied ou à vélo", ce malgré les 17 stations de métro fermées pour éviter des affluences trop grandes qui se feraient sans contrôle. Afin d'anticiper d'importants problèmes de circulation, Gérald Darmanin a également demandé à tous les automobilistes de retour de week-end ou de vacances d'arriver sur Paris "avant 15h".

Un mouvement de joie "encadré et canalisé"

Pandémie mise à part, les forces de l'ordre auront une mission de maintien de l'ordre public qui consistera à surveiller l'ensemble des commerces et des établissements "pour éviter les malheureuses tentations de pillages" le long des Champs-Elysées, a annoncé Didier Lallement.

"Il y aura bien sûr des expressions de joie, mais il faut qu'elles soient compatibles avec la sécurité publique, encadrées et canalisées", a résumé Gérald Darmanin. "Il est hors de question de voir des images d'attaques des fourgons de police ou de magasins", a-t-il poursuivi, faisant référence à la soirée du match PSG-Leipzig, en assurant que des verbalisations systématiques seraient prévues en cas d'infraction. "Il ne faut pas que la vie s'arrête, il est normal que les supporters du PSG se réunissent dans ce moment de football, mais nous comptons sur nos concitoyens pour le faire dans le calme".

Il a ajouté "que ce soit une victoire ou une défaite, les rassemblements seront interdits deux heures après le match pour que cela ne se prolonge pas tard dans la nuit, et les personnes seront alors dispersées". 

Dans un communiqué, la mairie de Paris a appelé samedi les supporters "à respecter les gestes barrières, dont le port du masque et la distanciation physique, et les prescriptions sanitaires", les appelant "solennellement à ne pas se rassembler sur l’espace public, comptant une nouvelle fois sur l’esprit de responsabilité de chacune et chacun".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Policier tué à Avignon : le collègue d'Eric Masson présent lors du meurtre reconnaît formellement le principal suspect

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.