Cristiano Ronaldo a-t-il égratigné Lionel Messi en recevant son trophée de joueur FIFA de l’année ?

Football

FOOTBALL – Il est permis de se demander si les propos de Cristiano Ronaldo au sujet de l’absence de Lionel Messi et des joueurs du FC Barcelone, tenu juste après avoir été désigné meilleur joueur de l’année 2016 par la FIFA, prêtent ou non à polémique.

L’image de Lionel Messi soulevant un Ballon d’or (c’est arrivé cinq fois) va de pair avec celle, en arrière-plan, de Cristiano Ronaldo tirant une tronche de dix pieds de longs. Personne n’est allé reprocher au Portugais de ne pas faire semblant, tandis que le sourire figé de Lionel Messi, quand l’inverse s’est produit (c’est arrivé quatre fois), n’a jamais trompé personne. Ce lundi soir, en revanche, il s’est passé quelque chose de nouveau. Cristiano Ronaldo a été désigné joueur FIFA de l’année, à Zurich, par les capitaines et les sélectionneurs du monde entier, mais son grand rival n’était pas là. Alors le vainqueur a réagi, avec un sourire cette fois sans doute jaune… Et sa franchise habituelle.

En vidéo

Critiano Ronaldo : "2016 a vraiment été la meilleure année de ma carrière"

Voir aussi

"J’aurais voulu que Messi soit là, ainsi que tous les joueurs du FC Barcelone, a lâché CR7, juste après avoir reçu sa récompense. Mais bien entendu, ils ont une Coupe importante à jouer mercredi." La Coupe, en l’occurrence, c’est la Coupe du Roi, l’équivalent espagnol de notre Coupe de France, prétexte avancé par le FC Barcelone pour ne pas envoyer de joueurs à cette cérémonie. Certains (ils sont tout de même assez nombreux) les soupçonnent d’avoir esquivé la chose parce qu’ils savaient que Lionel Messi n’obtiendrait pas ledit trophée, et qu'il reviendrait à l'ennemi madrilène.

"Les obligations du Real Madrid sont les mêmes que celles du Barça."

Que veut dire Cristiano Ronaldo ? Peut-être simplement ce qu’il dit. Mais auquel cas, il aurait pu se contenter de dire sa première phrase, sans la seconde, forcément ouverte à interprétation. Car si la Coupe du Roi a son importance, ce n’est pas le titre le plus important. C’est même le moins important de ceux en jeu à l’issue de la saison, hiérarchiquement derrière la Ligue des champions et la Liga. Une compétition que des équipes telles que le Real Madrid et le Barça disputent souvent avec une équipe bis, pour ménager les organismes des titulaires, sollicités par les compétitions… plus importantes. Dit autrement : il n’est pas interdit de penser que les propos du Portugais ont été prononcés avec une ironie une grinçante. 

Lire aussi

Moins diplomate, car retraité des terrains, Roberto Carlos, l’ex-star du Real Madrid, présent sur place, l’a dit plus explicitement : "C’est un peu étrange. Pour un gala comme celui-là, le fait que le Barça ne se déplace pas est quelque chose de rare. C’est triste. Leo devrait être ici. Il est nommé pour le premier prix de la FIFA (il était finaliste, avec Antoine Griezmann, ndlr). Le Real Madrid aussi joue jeudi. Les obligations du club sont les mêmes que celles du Barça." Ce que l'ancien arrière gauche ne dit pas, c’est que le Barça joue mercredi, pas jeudi. Que le Real, lui, a gagné 3-0 son 8e de finale aller, tandis que les Catalans se sont inclinés 2-1 à Bilbao. Avant d’enchaîner par un nul (1-1) embarrassant à Villarreal dimanche. Et donc que les Blaugranas, en cas d’élimination de la Coupe du Roi, ne seraient pas loin de basculer dans la crise. Ronaldo ne l’ignore pas. En revanche, il ne sait pas si, dans la même situation, Ronaldo et le Real auraient fait le déplacement. Il semble le croire.

En vidéo

[Téléfoot 11/12] 2016, une année en or pour Cristiano Ronaldo

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter