Décès de Jacques Chirac : retour sur son histoire d’amour avec les Bleus

Football

Toute L'info sur

La mort de Jacques Chirac

SUPPORTER - Ce jeudi 26 septembre 2019, l'ancien président de la République Jacques Chirac est décédé à l'âge de 86 ans, entouré de sa famille. A la tête du pays de 1995 à 2007, le Corrézien a assisté à la grande période de l'équipe de France de football, celle qui a soulevé la Coupe du monde en 1998 et l'Euro deux ans plus tard. Retour sur son histoire particulière avec les Bleus.

Il était le président de la fameuse épopée France-1998. L’ancien président de la République (1995-2007) Jacques Chirac est décédé ce jeudi 26 septembre, à l’âge de 86 ans. Lors de ses douze ans à la tête du pays, l’ancien maire de Paris a vu les Bleus rafler la Coupe du monde 1998, en France, et l’Euro 2000 deux ans plus tard, grâce à la génération dorée des Deschamps, Thuram, Barthez, Henry et Zidane.

Lors du sacre en 1998, Jacques Chirac, qui se verra offrir un maillot des Bleus floqué du numéro 23, était particulièrement proche des joueurs français. Le chef de l’Etat va alors assister à tous les matchs des futurs champions du monde. Au Parisien, Robert Pirès se souvenait en 2018 de la passion de Chirac pour cette aventure : "S'il avait pu être sur le banc avec nous, il l'aurait fait." Idem pour Jean-François Lamour, ministre des Sports à l’époque : "Chirac a été l'un des premiers, sinon le seul, à y croire si tôt."

Le supporter n°1 des Bleus

Parmi les épisodes savoureux lors du sacre des Bleus il y a de ça 21 ans, il y a notamment celui lors de la finale France-Brésil, le 12 juillet 1998 (3-0). Au moment de l'entrée des joueurs français sur la pelouse, les noms de chacun sont scandés par le speaker et le public, et le président Chirac se prête volontiers au jeu, à sa façon. Dans une séquence devenue culte, le chef de l'Etat tente (difficilement) de suivre la cadence et égratigne la majorité des noms des Bleus.

Le natif de Paris va poursuivre sur sa lancée deux jours plus tard, lors de la Garden Party organisée à l'Elysée, lors de laquelle sont présents l'ensemble des champions du monde et le staff des Bleus. Face à la foule et entouré des 22 champions du monde, Jacques Chirac va présenter fièrement le trophée : "Je leur fais le plus beau cadeau qu'ils puissent rêver ! L'équipe de France ! L'équipe de France, et la Coupe de France ! La Coupe du monde pardon !"

En vidéo

"L'équipe de France et la Coupe de France !" : quand Jacques Chirac rebaptise la Coupe du monde de football

Il nous parlait de l’esprit d’équipe, on le sentait fier de ses joueurs.- Youri Djorkaeff, champion du monde 1998 au Parisien.

Lors d'un entretien accordé à Ouest-France en 2013, Jacques Chirac revenait sur cette fantastique épopée. "Ce 12 juillet 1998, j’étais évidemment heureux d’être le Président chargé de remettre à l’équipe de son pays le plus prestigieux des trophées." "Mais j’ai surtout ressenti, comme beaucoup de la fierté : cette victoire était celle de la solidarité, et de la cohésion. Elle a montré, une fois encore, que la France avait une âme. Cette équipe, à la fois tricolore et multicolore, donnait alors au monde une belle image de la France dans ce qu’elle a d’humaniste, de fort, de rassemblée", avait-il confié sur les Bleus champions du monde.

"J'ai eu l'immense privilège, en tant que capitaine, de recevoir de ses mains la Coupe du monde, le 12 juillet 1998" au Stade de France, s'est rappelé ce jeudi l'actuel patron de l'équipe de France. "Je me souviens de son bonheur éclatant après le match, dans notre vestiaire, mais aussi et surtout du soutien constant qu'il avait témoigné à l'ensemble de l'équipe de France dans les mois qui avaient précédé ce premier sacre mondial", a ajouté Deschamps, évoquant également "son enthousiasme, sa constante bonne humeur, sa gentillesse et sa détermination".

Sacré en 1998, l'ancien joueur du Paris Saint-Germain, Youri Djorkaeff, faisait également part de sa sympathie pour l'ex-chef de l'Etat au Parisien en 2018 : "On a adopté Chirac tout de suite parce que, même si le foot ne l’intéressait pas plus que ça, il était très à l’aise avec nous. Il nous parlait de l’esprit d’équipe, on le sentait fier de ses joueurs. Quand il a décidé de nous remettre la Légion d’honneur, on a été extrêmement touchés. C’était une première. (...) Moi, Jacquot, je l’adore ! Lorsqu’il s’est présenté à l’élection présidentielle de 2002, ni lui ni son équipe ne nous ont approchés pour le soutenir publiquement. Je pense qu’il n’avait pas besoin de ça. Mais, s’il me l’avait demandé, je n’aurais pas hésité une seconde !"

Voir aussi

En conférence de presse ce mercredi, l'ancien champion du monde 1998 et actuel entraîneur de l'OGC Nice, Patrick Vieira, a tenu à rendre hommage à l'ancien chef de l'Etat : "C'est France 98, la légion d'honneur, l'un des très grands présidents français. Sa disparition nous rend triste. Il représentait beaucoup de choses."

En terme de "bilan" avec l'équipe de France de football, Jacques Chirac figure en bonne place avec 66% de victoires, à savoir 105 succès en 159 matchs, derrière le président actuel Emmanuel Macron, qui compte 24 succès en 34 rencontres (71%). Mais l'histoire retiendra qu'il a été le président ayant assisté pour la première fois au sacre de la France au rang mondial, avant que son jeune successeur ne fasse de même 20 ans plus tard, un certain 15 juillet 2018.

Lire et commenter