Démission de Bielsa à l'OM : remplaçant, mercato, supporters... et maintenant, on fait quoi ?

Football
SURSAUT - Passé le choc de l'annonce du départ précipité de son coach, Marseille doit rapidement reprendre les choses en mains. Car entre le dossier du remplacement de Marcelo Bielsa, la fin du mercato et la colère qui monte chez les supporters, les casse-tête ne manquent pas.

La gueule de bois. Dimanche matin, sans même avoir bu la moindre goutte d'alcool, Vincent Labrune et Margarita Louis-Dreyfus doivent avoir un sacré mal de tête. Car au lendemain de la démission surprise de Marcelo Bielsa samedi soir, dans la foulée d'une défaite contre Caen lors de la première journée de Ligue 1 (1-0), le président de l'OM et la propriétaire du club doivent gérer une sacrée crise institutionnelle. Et pour qu'elle ne devienne pas sportive, les dirigeants phocéens vont devoir rapidement s'activer sur plusieurs dossiers chauds.

 Trouver un remplaçant à Bielsa
Vraiment pas assez expérimenté, Franck Passi, chargé d'assurer l'intérim, n'a clairement pas les épaules pour être à la barre d'un OM qui va sacrément être secoué dans les prochains jours. Il faut donc trouver un coach "titulaire", pour remplacer Bielsa et atteindre les objectifs du club, à savoir l'obtention d'une place européenne. Vraiment pas simple, alors que la plupart des Championnats européens viennent de reprendre ou sont sur le point de le faire. A cette période de la saison, les entraîneurs libres et expérimentés ne courent en effet pas les rues… Restent tout de même Frédéric Antonetti et René Girard, pour les techniciens français, ou André Villas-Boas et Walter Mazzarri, pour les étrangers. 

 Un mercato à boucler
Déjà pas simple à mener vu les limites financières olympiennes, le marché des transferts marseillais risque d'encore un peu plus se compliquer. Entre les dossiers jusque-là menés par Bielsa (Eduardo Vargas, Facundo Roncaglia, Milton Casco…) et les joueurs arrivés à Marseille pour travailler sous les ordres de l'Argentin et qui doivent désormais se demander ce qu'ils font là (Abou Diaby, Lassana Diarra, Karim Rekik, Lucas Ocampos…), c'est le grand flou qui domine désormais. D'autant que certains éléments cadres (Steve Mandanda, Nicolas Nkoulou…) vont peut-être avoir des velléités de départ maintenant qu’El Loco n'est plus là… Autant de jolis cadeaux de bienvenue pour le futur entraîneur de l'OM.

► Des supporters à calmer
Quelques minutes après l'annonce fracassante de la démission de Marcelo Bielsa, la tension est montée d'un cran dans les travées du Vélodrome. A la sortie du stade, Florian Thauvin a même eu une altercation avec des supporters qui venaient de cracher sur la voiture…

Une colère qui risque bien de rythmer le début de saison marseillaise : les fans vouaient un véritable culte au technicien argentin et ne vont sans doute pas pardonner aussi facilement que ça à la direction du club d'avoir fait partir El Loco de l'OM. Car, en fin communicant, c'est bien les dirigeants que Bielsa a mis en cause lorsqu'il a évoqué des changements de dernière minute à son contrat qui l'ont incité à tout plaquer. 

EN SAVOIR +
>>  La lettre de démission de Bielsa
>> 
Toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter