Des clubs de sport amateur fichés pour radicalisation et prosélytisme

Football

OMNISPORTS – Le service central du renseignement territorial a remis une note dans laquelle ont été répertorié des pratiques prosélytes et radicales au sein-même des clubs de sport amateurs, selon RTL.

En France, des clubs de sport amateur font l'objet d'une surveillance particulière de la part des services de renseignements. Et pour cause. Sur 13 pages, le service central du renseignement territorial (SRCT) a répertorié tout un ensemble de dérives au sein des équipes sportives amateur dans toute la France.

"Des gymnases salles de prière"

"Des joueurs de football d'une équipe de Perpignan qui prient sur la pelouse devant des arbitres médusés, des éducateurs sportifs fichés par les services de renseignement comme des musulmans salafistes qui encadrent des adolescents en déployant des tapis de prière dans les gymnases... " révèle RTL, qui a eu accès à cette note confidentielle .

En 2013, par exemple, Le Progrès revenait sur un tournoi amical de football organisé à Roanne et qui, lors d’une pause entre les rencontres, avait vu un individu lancer un appel à la prière. "Selon des sources discordantes, entre 20 et 50 fidèles ont alors gagné le terrain de football ou sont restés aux abords pour prier pendant dix minutes", écrit le quotidien. 

Ces pratiques seraient, selon les auteurs de cette note, la résultante du repli communautaire observé dans les quartiers où des "fondamentalistes religieux ciblent un public jeune en leur proposant d'allier sport et religion, quitte à transformer parfois vestiaires et gymnases en salles de prière", peut-on lire sur le site de la radio.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter