Deschamps, Benzema, Coupe du monde à 48...Noël Le Graët répond aux questions qui entourent les Bleus

Deschamps, Benzema, Coupe du monde à 48...Noël Le Graët répond aux questions qui entourent les Bleus
Football

FOOTBALL - Invité de l'émission Team Duga sur RMC, le président de la FFF est revenu sur l'actualité du football français, deux jours avant le match déjà important contre la Bulgarie.

"Avec Didier, on prend le temps de se voir, de se taquiner"

Interrogé par la Team Duga sur RMC mercredi, le président de la FFF a donné des petits détails sur la relation de travail et même amicale qu'il entretient avec le sélectionneur des Bleus. "Avec Didier Deschamps, ça s’est toujours bien passé. On se connaît depuis très longtemps. Assez rapidement, on est devenus complices. On se voit régulièrement, on discute. C’est quelqu’un qui se sent bien la Fédération, qui fait bien son travail. Quand Didier vient à Paris, on dîne, on regarde un match ensemble à la télé. On prend le temps de se voir, de se taquiner."

"Didier estime qu’il n’apporterait pas ce qu’il est en droit d’attendre"

Comme à chaque rassemblement depuis fin 2015, le même sujet revient. Celui d'un absent qui fait toujours débat : Karim Benzema. Blessé à un genou, l'attaquant du Real Madrid n'aurait de toute façon pu être présent avec les Bleus. "Il est sélectionnable, il n’est pas suspendu par la FFF. Didier estime qu’il n’apporterait pas ce qu’il est en droit d’attendre. Il y a cette malheureuse affaire en cours, trop longue à mon avis et il n’y a pas la volonté de Didier de prendre le risque d’avoir cette affaire pas décidée reprise par les médias. Laissons passer encore un peu de temps pour cette affaire. Si Didier le prenait aujourd’hui, la Fédération ne s’y opposerait pas. Didier est le maître absolu des joueurs qu’il convoque et dirige. Il a de l’estime sportive pour Benzema mais reconnaissez que l’affaire est extrêmement compliquée à gérer. "

"Une phase finale à 48, ce n’est pas jouable"

Depuis mardi et l'annonce par le nouveau président de la FIFA, Gianni Infnatino, d'une Coupe du monde à 48 nations, les critiques se multiplient. Et il semble bien que Noël Le Graët ne soit pas très favorable à une compétition élargie à ce point. "Tous les pays progressent et la Coupe du monde est un rêve pour beaucoup de pays. En Europe de l’Ouest on est habitués, mais pour l’Asie et l’Afrique, les pays n’ont pas beaucoup de chances de la disputer. Je comprends que le président de la Fifa fasse quelques promesses et étudie après. Mais une phase finale à 48, ce n’est pas jouable."

"La volonté de la France, c’est d’aller jouer à Alger le plus rapidement possible"

Depuis le 6 octobre 2001 et le fameux match amical France-Algérie (4-1), interrompu à la 74e minute, les deux équipes ne se sont plus affrontées. Le président de la FFF souhaite pourtant que les Bleus aillent jouer en Algérie pour la première fois de leur histoire."J’entretiens des rapports privilégiés avec l’Algérie et son président en particulier. Je lui ai proposé à plusieurs reprises qu’on trouve une date ensemble. Au niveau sécurité, pour le moment il n’a pas trouvé véritablement la solution mais la volonté de la France, avec moi ou un autre, c’est d’aller jouer à Alger le plus rapidement possible."

"Je ne vais pas rester président pour le contrat Nike"

Ira, ira pas ? Langue de bois ou franc-parler ? A moins d'un an de la fin de son mandat de président de la FFF, Noël Le Graet n'a donné que peu d'indicatiions sur son futur. Il n'a vraisemblablement rien décidé. "Pour le moment, je n’ai pas pris de décision. Franchement, je ne sais pas. Aucune tendance. Je vais vous dire la vérité. Il y a toujours des dossiers importants. Il y a un temps pour donner cette décision. Par exemple, il y a le contrat d’équipementier avec Nike qui est en cours, si je devais quitter maintenant, c’est un petit peu embarrassant. Ceci dit, je ne vais pas rester président pour le contrat Nike mais il y a donc des dates à respecter. "

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent