Deschamps juge "pitoyable" le like de Benzema au photomontage de Booba se payant sa tête

DirectLCI
ÉQUIPE DE FRANCE - Didier Deschamps a annoncé jeudi la liste des joueurs retenus pour les trois matchs du mois de juin. Parmi les choses à retenir, le retour de l’attaquant lyonnais Alexandre Lacazette et les propos du sélectionneur sur le comportement de Benzema sur les réseaux sociaux.

"Pitoyable" : c’est ainsi que Didier Deschamps a repris de volée Karim Benzema pour avoir "liké" un montage posté sur Instagram par le rappeur Booba,  ce jeudi lors de l'annonce de sa liste pour les matches de juin. Le chanteur, un proche de l'avant-centre du Real Madrid, avait remplacé les visages des trois défenseurs de l’Atletico mystifiés par Benz en Ligue des champions par ceux du sélectionneur, d’Olivier Giroud (concurrent de "Benzegol" en Bleu) et Manuel Valls (opposé au retour de Benzema en Bleu).


Les relations Deschamps-Benzema sont au point mort. DD n'a pas souhaité, en revanche, commenter les propos de Benzema tenus mercredi dans L'Equipe, qui sommait le sélectionneur de justifier sa mise à l'écart durable du groupe des Bleus. L'attaquant de 29 ans a de nouveau étalé dans l'édition de mercredi son amertume accumulée depuis le déclenchement de la fameuse affaire du chantage à la sex-tape exercé sur son coéquipier en Bleu Mathieu Valbuena, dans laquelle le Madrilène est mis en examen. 

Toujours pas de Benzema, donc, malgré sa belle saison au Real Madrid, notamment en Ligue des champions où il a égalé la légende Thierry Henry comme meilleur buteur français dans l'épreuve (51 réalisations), et dont il jouera une troisième finale en quatre ans le 3 juin contre la Juventus.

En vidéo

La réponse de Deschamps sur l'absence de Benzema parmi les 26 sélectionnés

Interrogé sur ce choix, le sélectionneur a simplement fait valoir "l'équilibre" et "l'harmonie" de son groupe, et assumé des choix pris en fonction du "bien de l'équipe de France", qui ne lui sont dictés par personne. "Il y a un manque de cohérence dans ses propos. Il ne peut pas dire - il y a un an - que ‘tous les pays nous envient Benzema’ et, quelques semaines plus tard, changer de discours et d’option. Il connaît le foot. Je ne le comprends pas. Ça ne tient pas debout", a déclaré le sélectionneur.


Pour le reste, Deschamps a convoqué un groupe élargi de 26 éléments, qui enregistre en outre les retours du polyvalent milieu Moussa Sissoko et du défenseur Kurt Zouma. La mission principale sera de s'imposer à Stockholm contre la Suède le 9 juin afin de conforter le fauteuil de leader des Bleus face à leur dauphin dans leur groupe de qualifications au Mondial-2018. Un rendez-vous crucial encadré par deux amicaux (2 et 13 juin contre le Paraguay à Rennes et l'Angleterre au Stade de France).

Revivez notre Facebook Live sur la conférence de Deschamps

La jeunesse dorée monégasque à l'honneur

La jeunesse dorée de Monaco,  les pépites offensives Kylian Mbappé et Thomas Lemar, tout comme les latéraux Djibril Sidibé et Benjamin Mendy, a été rappelée dans le groupe. Le milieu Tiémoué Bakayoko pâtit en revanche des retours de Paul Pogba et de Sissoko. Aux côtés d'Olivier Giroud, N.1 dans la hiérarchie, Lacazette, absent depuis octobre 2015,  remplace numériquement Kevin Gameiro, complice en club du leader d'attaque des Bleus Antoine Griezmann mais aux dernières prestations ternes en Bleu.


Dans l'axe, le vice-capitaine des Bleus Raphaël Varane, qui était forfait en mars, fait sans surprise son retour aux côtés des habituels Laurent Koscielny, Samuel Umtiti et Presnel Kimpembe, et du revenant Zouma, au détriment d'Adil Rami. Sur les côtés, le forfait de Layvin Kurzawa (opéré d'une pubalgie) fait les affaires de Lucas Digne derrière Benjamin Mendy à gauche. A droite, Djibril Sidibé sera secondé par Christophe Jallet plutôt qu'un autre trentenaire comme Bacary Sagna.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter