Deux défaites à Barcelone et à Guingamp : les raisons de la semaine noire du PSG

Football

LIGUE 1 – Quelques jours après la gifle reçue face à Barcelone en Ligue des champions mercredi (3-1), les Parisiens viennent de subir un second revers d'affilée. Une défaite à Guingamp dimanche (1-0) qui a mis une nouvelle fois en lumière les difficultés parisiennes du moment.

Cette crise qui arrive. Battu pour la seconde fois d'affilée, alors que le PSG n'avait pas perdu le moindre match cette saison avant son revers à Barcelone mercredi, Paris est une nouvelle fois tombé. Et cette fois-ci, pas question de se cacher derrière l'excuse d'avoir croisé la route d'un des plus grands clubs du monde puisque les Parisiens ont sombré dimanche à Guingamp, 17e de L1 avant la rencontre. Un contexte qui fragilise encore un peu plus la situation d'un Laurent Blanc de plus en plus contesté. Explications.

EN SAVOIR +
>>
Après la défaite de Barcelone, El-Khelaïfi était très fâché contre Blanc
>>
Retrouvez le live en direct commenté sur metronews

Une défense à la rue
Comme face à Barcelone, Thiago Silva et David Luiz, n'ont jamais paru sereins. Dépassée dans l'engagement et trop souvent pataude, la doublette brésilienne a encore une fois cédé sur un coup de pied arrêté et une tête de Jérémy Pied (1-0, 10e). Plus grave, ont a même vu David Luiz se faire enrhumer par Younousse Sankharé qui n'a manqué la balle de break qu'à cause d'un arrêt de Salvatore Sirigu (75e). "Des erreurs de marquage", comme le constatait Blaise Matuidi à l'issue de la rencontre qui expliquent cette statistique inquiétante : lors de ses 13 derniers déplacements, le PSG n'a pas encaissé de but qu'à deux reprises.

Cavani aux abonnés absents
Le problème avec l'Uruguyen, c'est que s'il n'a pas d'occasions de but, il disparaît complètement du match. Et quand il s'en procure, il les met trop rarement au fond. Face à Guingamp, Edinson Cavani a notamment touché la barre en début de rencontre et raté l’immanquable à 10 minutes du terme : bien servi par Yohan Cabaye, il n'a pas été capable de cadrer sa frappe alors qu'il était seul devant le gardien. Un manque de réussite qui explique le constat suivant : Cavani, auteur de 7 buts en Championnat depuis le début de la saison, n'est décisif qu'un match sur trois. Pire, dans le jeu, il multiplie les mauvais choix et pousse ses coéquipiers à ne plus lui donner le ballon.

Blanc impuissant
Des choix tactiques critiqués par son président, des cadres de plus en plus sceptiques et un message qui ne semblent plus passer, Laurent Blanc est clairement fragilisé par cette semaine noire pour le PSG. Au micro de BeIN Sports, le technicien avouait lui-même son impuissance du moment : "On a l'impression d'expliquer certaines choses aux joueurs mais que dès le premier coup franc, tout est oublié". Si Paris a toujours semblé être une équipe à réaction cette saison, le PSG a notamment été mené cinq fois au score avant d'égaliser ou de l'emporter, cette fois, le ressort semble casser. "Ça fait déjà quelque temps que l'on est dans le dur, mais on arrivait toujours à faire en sorte de ne pas perdre. Là, dans l'état d'esprit et l'agressivité, on y est plus", déplorait encore Blanc. Reste à savoir à qui Nasser Al-Khelaïfi fait faire porter le chapeau de cet état de fait.

EN SAVOIR +
>> Laurent Blanc, entraîneur en sursis ?
>> Thiago Silva, capitaine abandonné

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter