"Didier Deschamps me demande de jouer comme lui", confie Paul Pogba

"Didier Deschamps me demande de jouer comme lui", confie Paul Pogba

ÉQUIPE DE FRANCE - Ambitieux et insatiable, Paul Pogba a tout de l'éternel insatisfait. Ce lundi, le milieu des Bleus, élu meilleur jeune joueur de la Coupe du monde 2014, évoque les objectifs individuels qu'il se fixe et les moyens dont il dispose pour y parvenir.

Pour Zinedine Zidane, "on s'emballe un peu mais ce que fait Paul Pogba, à 21 ans, c'est quand même énorme". Tout est dans le "quand même". En effet, le talent du Français crève tellement les yeux qu'il est presque devenu banal de le souligner. Titulaire indiscutable à la Juventus, dont il est devenu le plus gros salaire (4,5 millions d'euros par an) en prolongeant récemment son contrat jusqu'en 2019, désigné meilleur jeune joueur de la Coupe du monde 2014 après le parcours des Bleus au Brésil, il ne lui manque plus grand-chose pour faire l'unanimité. Mais ce sont justement ces détails qui accaparent l'attention . Le principal concerné en a bien conscience.

Il avait déjà brièvement évoqué sa propension à mettre ses partenaires en danger le dimanche 12 octobre dans Téléfoot . Une première. Il l'a fait plus longuement ce lundi dans un entretien accordé au site de la Fifa . "Je prends parfois des risques qu'il ne faut pas que je prenne, admet-il ainsi. Il faut également que j'arrive à gérer mon match sur 90 minutes. Je ne dois pas jouer uniquement sur mon instinct. Je dois y faire attention à mon poste, parce que c'est au milieu de terrain qu'on contrôle le jeu, qu'on touche beaucoup le ballon et que l'on peut changer le rythme d'un match. On est un peu le moteur de l'équipe et il ne faut pas se rater."

Paul Pogba : "Mon objectif, c'est d'être le meilleur joueur du monde

Sa chance, c'est d'avoir évolué ces deux dernières années sous les ordres de deux anciens milieux de la Juve devenus entraîneurs à succès. "J'ai beaucoup progressé avec Antonio Conte et Didier Deschamps, pointe-t-il. Le sélectionneur me connait très bien et sait me gérer. Il me fait avancer chaque jour, à l'entraînement et en match. Avec lui, j'ai envie de donner le meilleur de moi-même. Et il a toujours de bons conseils. Il se montre d'une grande franchise avec moi. C'est très appréciable en tant que joueur d'avoir la confiance et les encouragements de son entraîneur. Ce qu'il me répète le plus souvent, c'est de rester 'concentré et simple', comme lui savait si bien le faire (rires)."

Michael Owen, Thomas Müller, Enzo Scifo, Pelé ou Beckenbauer ont été désignés meilleure jeune joueur du Mondial avant lui ? "Ce n'est pas que je me sens dans la même catégorie, c'est que j'ai envie d'être encore meilleur qu'eux, réplique-t-il. Recevoir ce prix me permet de franchir une étape. Mais, encore une fois, ce n'est qu'un début." On pourrait y voir de l'arrogance mais ce serait plutôt de l'ambition. "Il y a beaucoup de joueurs à mon poste qui sont encore au-dessus de moi, comme Yaya Touré, estime-t-il. Je les admire. Les regarder jouer m'aide à m'améliorer. Je vais continuer à travailler dur. Mon objectif, c'est d'être le meilleur joueur du monde." Voilà qui promet.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

Covid-19 : pourquoi les enfants sont devenus le "moteur de l’épidémie" ?

Covid-19 : protocole renforcé à l'école, fermetures des discothèques... Le point sur les nouvelles mesures sanitaires

Covid-19 : les discothèques fermées pour 4 semaines, annonce Jean Castex

EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.