Didier Deschamps s'énerve sur le cas Enzo Zidane

Didier Deschamps s'énerve sur le cas Enzo Zidane

DirectLCI
FOOTBALL - Invité à s'exprimer sur la première convocation d'Enzo Zidane en équipe de France jeune, Didier Deschamps a souligné la qualité du joueur. Mais a très rapidement voulu tempérer l'emballement autour du fils de Zinedine, sans retenir ses mots. ''Foutez-lui la paix !''

Didier Deschamps est un communiquant hors pair. Pas un mot plus haut que l'autre, pas de révélation croustillante, tout juste quelques sourires pour faire passer des phrases toutes faites. Un as, on vous dit. Et pourtant, jeudi, le sélectionneur de l'équipe de France s'est emporté. Pas pour évoquer les absences d'Eric Abidal ou Samir Nasri , ni pour parler du cas de Florian Thauvin, attendu mais pas convoqué. Non, simplement pour réagir à un nom : Enzo Zidane.

Cette semaine, le milieu de terrain offensif du Real Madrid (en réserve) a été convoqué pour la première fois en équipe de France jeune , pour un rassemblement à Clairefontaine. De quoi éveiller la curiosité des journalistes, avides d'en savoir un peu plus sur le fils de Zinedine. Alors ces derniers ont tenté leur chance avec Deschamps. Sans succès.

Deschamps, ce papa poule

''Il est très bien'', a d'abord acquiescé le Basque. Avant de se lâcher. ''Excusez-moi d'être vulgaire, mais foutez-lui la paix. Il a surtout besoin de ça, il a déjà un nom lourd à porter ! C'est juste un international U19, n'en faites pas un cas à part. Laissez-le vivre sa vie. Vous allez le filmer mais c'est un joueur parmi d'autres. Et je pense que Zizou est d'accord. Moins on en fera, mieux ce sera pour lui.''

Un moyen de protéger Enzo, ''qui a le même âge que [son] fils'' et sera scruté dans ses moindres faits et gestes, autant en raison de son patronyme que de son talent, qui intéresse aussi la sélection espagnole. ''Plus on avance, plus j'aurai de chances d'avoir des fils de, a encore appuyé Deschamps. Tant mieux pour eux s'ils y arrivent.'' Ils pourront compter sur l'actuel sélectionneur pour les protéger.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter