Didier Drogba raccroche les crampons : et maintenant, que va-t-il faire ?

Football
DirectLCI
FOOTBALL - L'ancien international ivoirien Didier Drogba a confirmé qu'il mettait un terme à sa carrière à 40 ans, après avoir disputé une dernière saison sous le maillot de Phoenix en 2e division américaine...

Du Mans, dans la Sarthe, en 1998, à Phoenix, en Arizona, en 2018, vingt ans ont passé. Vingt ans d’une riche carrière dans le football professionnel pour Didier Drogba, qui a annoncé, dans la nuit de mercredi à jeudi, qu’il raccrochait pour de bon les crampons à l’âge de 40 ans, après une dernière saison aux États-Unis sous les couleurs de Phoenix (2e division).

Guingamp, Marseille, Chelsea (où il a porté presque seul son équipe jusqu'au triomphe en Ligue des champions), Shanghaï, Istanbul, Montréal... Partout où l’attaquant est passé entre-temps, il a laissé une marque indélébile. C’est vrai aussi avec son équipe nationale, la Côte d’Ivoire, dont il est le meilleur buteur de tous les temps (65 buts en 104 sélections), et qu’il a conduite à trois phases finales de Coupe du monde (2006, 2010, 2014) et deux finales, perdues, de Coupe d'Afrique des Nations.

Au-delà du football, on se souvient de son intervention télévisée en pleine guerre civile, en octobre 2005, qui a directement abouti à la réconciliation, longtemps considérée comme impossible, entre les partisans de Laurent Gbagbo et ceux d'Alassane Ouattara. À l’instar d’un George Weah devenu Président du Libéria, se lancera-t-il dans la politique lors de sa nouvelle vie ?

En vidéo

Les archives de Téléfoot : Didier Drogba

Rien n’est moins sûr. Celui qui a toujours pris grand soin de n’avoir "aucun contact" avec quelque responsable politique que ce soit, justement parce qu’il n'a jamais eu envie "de prendre position pour qui que ce soit", devrait, a priori, plutôt rester dans le football. Au moins comme dirigeant, dans un premier temps, puisqu’il est devenu l’un des actionnaires du club de Phoenix.

Mais il pourrait toutefois, à moyen terme, se rapprocher un peu plus du terrain. "Je sais qu'il veut devenir entraîneur. Il me l'a dit récemment par SMS. Il a une telle aura autour de lui qu’il devrait réussir. Maintenant, il doit prendre son temps, comme Zinedine Zidane, pour vraiment comprendre la mécanique du métier", confiait en effet, en 2016, sur les ondes de la BBC, Guy Lacombe, son ex-mentor guingampais, qui était alors encore responsable de la formation des cadres techniques à la Direction technique nationale, où il a notamment formé au métier de coach un certain... Zinedine Zidane.

L’intéressé, un temps annoncé avec insistance entraîneur des jeunes à Chelsea ou adjoint d'Antonio Conte, n’a, lui, encore rien dit concernant son avenir. Si ce n’est ces quelques mots, concluant le message qu’il a posté sur Twitter pour acter sa fin de carrière : "Hâte de démarrer le prochain chapitre de ma vie, en espérant que Dieu me bénisse une fois de plus, comme il l'a fait pendant toute ma carrière." Une certitude : quoi qu’il fasse, on ne l’oubliera pas.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter