Diego Costa-Benzema, une finale de Ligue des champions à 2 inconnues

Football
DirectLCI
FOOTBALL - La finale de la C1, prévue samedi à 20 h 45 (en direct sur TF1 et Canal+), pourrait se disputer sans les deux attaquants stars. La faute à une blessure dont ils n'arrivent pas à se débarrasser.

La perspective d’une Coupe du monde au Brésil est si attrayante qu’elle en ferait presque oublier la finale de la Ligue des champions. C’est pourtant samedi soir qu’on connaîtra le vainqueur du plus prestigieux trophée du football de club.

Le match, qui se tiendra à Lisbonne, mettra aux prises deux équipes madrilènes, le Real et l’Atlético, toutes deux angoissées à l’idée de devoir s’affronter sans leurs avants-centres respectifs, touchés à une cuisse. Karim Benzema et Diego Costa ne se sont plus entraînés depuis le week-end dernier et leur présence demeure incertaine.

Le cas de l’Hispano-Brésilien est le plus grave. Au moment où la douleur est apparue, le 17 mai dernier, plutôt que de grimacer comme le commun des footballeurs, Diego Costa a esquissé un rictus inquiétant... avant de fondre en larmes une fois assis sur le banc de touche. Signe de son désespoir : mardi, le goleador des matelassiers s’est rendu à Belgrade pour consulter la sulfureuse Marijana Kovacevic, spécialiste des convalescences ''raccourcies''. Là, elle lui a badigeonné la cuisse de son fameux gel tant décrié à base de placenta de jument…

Des alternatives à l’Atlético

Tandis que les médias annoncent déjà son forfait, son entraîneur, Diego Simeone, joue la montre. D’abord pour bluffer l’adversaire, mais surtout parce qu’avec Adrian, David Villa et Raul Garcia, il ne manque pas d’alternatives. Samedi dernier à Barcelone (1-1), par exemple, on n’a pas vu la différence après la sortie de Diego Costa...

Côté Real Madrid, on a plus d’argent, mais beaucoup moins d’idées. Comble de l’ironie : les deux seuls joueurs susceptibles de suppléer Benzema en pointe, Jesé et Ronaldo, ne se sont pas entraînés collectivement de la semaine, eux non plus. ''Je ne suis ni optimiste ni pessimiste, a admis le coach merengue, Carlo Ancelotti, mardi. Pour le moment, Karim n’est pas à 100 %, il ne peut pas jouer. Nous prendrons la décision dans les dernières heures. S’il y a le moindre risque que la blessure s’aggrave, il ne jouera pas.'' Tant mieux. C’est qu’il a une Coupe du monde à disputer.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter