Disparition d'Emiliano Sala : comment les enquêteurs ont retrouvé l'épave de l'avion en une journée

Football
ENQUÊTE - Après une journée de recherches sur site, les enquêteurs ont retrouvé l'épave de l'avion dans lequel le footballeur Emiliano Sala et son pilote ont disparu. Ils ont aussi découvert un corps dans le Piper Malibu, qui repose à 63 mètres de profondeur dans la Manche.

L'enquête avance à grands pas. Au lendemain de l'annonce de la découverte de l'épave de l'avion transportant le footballeur argentin Emiliano Sala et son pilote David Ibbotson, des images vidéo ont permis de repérer le corps d'un "occupant" dans l'avion, qui a disparu mystérieusement des radars lundi 21 janvier à 20h23 au nord de l'île anglo-normande de Guernesey. "Tragiquement, dans les images vidéo du ROV ('Remotely Operated Vehicle', véhicule télécommandé à distance, ndlr), un occupant est visible dans l'épave", a annoncé ce lundi 4 février dans un communiqué le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens au Royaume-Uni (AAIB).


Pour définir la localisation du monomoteur, disparu au-dessus de la Manche, les experts ont calculé les données maritimes pour les comparer aux signaux transmis par le Piper Malibu. Sur la base d'une évaluation de la trajectoire de vol, de la dernière position radar connue de l'aéronef et de la rétro-dérive des débris retrouvés la semaine passée sur une plage de la commune de Surtainville, ils ont identifié une zone d'investigations de quatre milles marins carrés. 

Après avoir réduit la zone de recherches, l'AAIB a travaillé en étroite coordination avec la société Blue Water Recoveries du scientifique marin, David Mearns, mandatée par la famille du footballeur. Les deux entités ont collaboré "pour fouiller la zone désignée de la manière la plus sûre, la plus complète et la plus efficace possible." Dimanche 3 février au matin, les deux embarcations, le Geo Ocean III de l'AAIB et le FPV Morven de Mearns, ont débuté leurs travaux.

L'avion quasiment intact au fond de la mer

Dès les premières heures, alors que les recherches de la police de Guernesey étaient restées jusque-là infructueuses, le Morven a identifié un objet sur le fond marin, "à une profondeur d'environ 63 mètres", en utilisant son équipement à bord : un sonar à balayage latéral. Le Geo Ocean III s'est rendu immédiatement sur zone où il a mis à l'eau un véhicule sous-marin téléguidé pour explorer le périmètre. "Les enquêteurs de l'AAIB ont plongé avec un submersible doté de caméras et de lumières  et ils ont pu confirmer que c'était bien l'avion", a révélé l'océanographe David Mearns ce lundi 4 février au micro de la BBC. "Ils ont vu le numéro d'immatriculation, et la grosse surprise a été de découvrir que presque tout l'avion était là."


Dans son communiqué mis en ligne peu après, au lendemain de l'annonce de la découverte de l'épave, le bureau d'enquête britannique a confirmé ses dires en publiant une image tirée de la séquence vidéo montrant le côté arrière gauche du fuselage de l'avion et une partie de l'immatriculation (N264DB) du Piper Malibu. L'AAIB a ajouté qu'une nouvelle plongée nocturne du ROV n'a en revanche "pas permis d'identifier d'autres pièces de l'avion".

Les enquêteurs envisagent "maintenant les prochaines étapes, en liaison avec les familles du pilote et du passager ainsi que de la police". L'AAIB, est-il encore indiqué, publiera "un rapport intermédiaire un mois après l'accident", soit le jeudi 21 février. Les recherches doivent désormais permettre de remonter l'épave à la surface. "La famille voudrait désespérément que l'avion soit récupéré", a-t-il affirmé le "chasseur de trésors", David Mearns. "Elle a le sentiment d'avoir fait plus que ce que toute famille normale aurait pu faire (...), et maintenant, ils estiment qu'il incombe au gouvernement de prendre les mesures suivantes."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La disparition du footballeur Emiliano Sala

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter