Disparition d'Emiliano Sala : sa sœur, des joueurs et le FC Nantes demandent la poursuite des recherches

Football

Toute L'info sur

La disparition du footballeur Emiliano Sala

ESPOIR - Après l'annonce des gardes-côtes britanniques, jeudi après-midi, de mettre fin aux recherches de l'avion d'Emiliano Sala, les proches du joueur et de nombreux footballeurs réclament les poursuites des investigations.

"Battons nous comme Émi le fait tout le temps s'il vous plaît." Des proches du joueur et de nombreux footballeurs professionnels demandent la poursuite des recherches de l'avion d'Emiliano Sala, après l'annonce de leur arrêt par la police de Guernesey, jeudi après-midi.

"Nous avons passé en revue toutes les informations disponibles (...) et avons pris la décision difficile de mettre fin aux recherches", a annoncé la police dans un communiqué publié sur son compte Twitter, soulignant que les "chances de survie à ce stade sont infimes". "C'est une horreur", a réagi Eric Bedouet, entraîneur des Girondins de Bordeaux, traduisant le désespoir du football mondial après trois jours de recherches infructueuses.

Mais, à l'image de la banderole installée le long des grilles de la Jonelière, le centre d'entraînement du FC Nantes, une partie de la communauté du football veut "garder espoir". Le club lui même a publié un communiqué demandant "avec force que les recherches pour retrouver Emiliano Sala continuent".

Les proches du joueur argentin espèrent aussi un miracle. Sa sœur Romina, interviewée par une télévision sud-américaine, a imploré les gardes-côtes de poursuivre les recherches : "Je suis très perdue, ce que je veux c'est qu'ils retrouvent mon frère, qu'ils retrouvent le pilote. Qu'ils se mettent à notre place (...), je leur demande : ne vous arrêtez pas !", a-t-elle lancé, en pleurs depuis Cardiff où elle est arrivée. Le père du joueur, Horacio Sala, a lancé un appel similaire depuis l'Argentine : "La seule chose que je demande, a-t-il déclaré à la presse, c'est qu'ils continuent à chercher. Il ne peut pas avoir disparu comme ça".

Les joueurs mobilisés, une pétition lancée

L'attaquant uruguayen Diego Rolan a rapidement demandé que les recherches reprennent. Tout comme Valentin Vada, ami proche de Sala et ancien coéquipier des Girondins. "Les recherches ne doivent pas s'arrêter. On a besoin de trouver une conclusion. Que ce soit avec une tweet, une vidéo, aidez-nous à réclamer cela pour lui et pour que sa famille ait une réponse", a-t-il tweeté dans une vidéo. 

Leur appel a eu un large écho dans le monde du football. Peu après, une pétition demandant la poursuite des recherches a été lancée, et réunissait vendredi matin plus de 30.000 signatures. Des coéquipiers de Sala au FC Nantes, comme Valentin Rongier, ont appelé la police à continuer les recherches sur Twitter, très vite suivis par de nombreux footballeurs, comme le guingampais Lucas Deaux, le marseillais Florian Thauvin, l'angevin Romain Thomas, le lyonnais et Léo Dubois, et bien d'autres encore.

Une requête qui sera très probablement vaine, à en croire les spécialistes. John Fitzgerald, le responsable du service de secours Channel Island Air Search expliquait à l'AFP que "s'il y avait quelque chose à trouver, je pense, comme nous étions sur place très rapidement, que nous aurions dû le trouver. Je ne suis pas sûr qu'il y ait quelque chose là-bas".

C'est peut-être le moment le plus difficile de ma vie sportive- Vahid Halilodzic

À l'issue des 80 heures de recherches qui ont mobilisé trois avions, cinq hélicoptères, deux bateaux de sauveteurs et d'autres bateaux de pêche, l'entraînement du FC Nantes a été ouvert au public pour "un moment de partage" avec les supporters. Face à la presse, le coach des canaris, Vahid Halilhodzic, n'a pu contenir son émotion en évoquant Emiliano Sala : "J'ai une relation particulière avec lui  parce qu'au moment de mon arrivée on a beaucoup discuté. J'ai beaucoup parlé avec lui...", a confié le coach avant de s'interrompre, la gorge serrée et les larmes envahissant ses yeux. Il a bu une ou deux gorgées d'eau avant de reprendre, la voix encore tremblotante. "Pour moi c'est peut-être le moment le plus difficile de ma vie sportive. J'en ai connu d'autres, mais sportivement, ça m'a perturbé complètement", a-t-il ajouté.

La présidente de la LFP, Nathalie Boy de la Tour, a indiqué qu'il n'y a pour l'instant pas de silence ou d'applaudissements prévus rendre hommage à Emiliano Sala lors des matchs de Ligue 1, car il s'agissait d'une demande de la famille. "Nous respectons la volonté des parents, des proches d'Emiliano Sala qui pour l'instant ne souhaitent pas avoir de minute de recueillement. Donc nous verrons plus tard. Nous respectons les souhaits de la famille et de ses coéquipiers", a-t-elle ainsi déclaré. En revanche, en Angleterre, une minute de silence sera observée lors des matchs de Premier League. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter