Disparition des joueurs ukrainiens : le coach dénonce ''un kidnapping''

Football

FOOTBALL — Toujours dans l'attente de ses six joueurs sud-américains, restés à Genève, le coach du Shakhtar Donetsk ne décolère pas. Selon Mircea Lucescu, un agent aurait organisé cette fuite. ''C'est un kidnapping'', dénonce-t-il dans les colonnes de "L'Equipe".

Pour Mircea Lucescu, le temps presse. Mardi soir, le Shakhtar Donetsk démarre sa saison par la Supercoupe d'Ukraine, toujours amputé de six joueurs de son effectif, restés à Genève après le match amical disputé à Annecy face à Lyon (victoire 4-1 des Gones). Et ça, le technicien n'apprécie pas du tout. D'autant que, pour l'entraîneur roumain du club, il n'est pas question de problèmes internes au pays, mais plutôt de manœuvres obscures.

''Tout s'est passé après le match contre Lyon, à 2 heures du matin''

Car, il l'assure, toutes les dispositions ont été prises pour que les joueurs soient en sécurité. Pas à Donetsk et son centre d'entraînement flambant neuf, mais par l'intermédiaire d'un déménagement forcé à Kharkiv. Alors, pour Lucescu, la source de cette fuite est claire : ''C'est un coup de Kia Joorabchian, l'agent de Tévez, s'indigne-t-il dans les colonnes de L'Equipe ce lundi. Il a profité de la situation pour les enlever. C'est un kidnapping.''

En clair, selon le Roumain, l'agent aurait incité les six joueurs en question, jeunes et talentueux, à ne pas repartir jusqu'à ce qu'ils se retrouvent libérés (de force) par leur club du Shakhtar… afin de signer ailleurs un meilleur contrat ! ''C'est un pur scandale'', s'insurge encore Lucescu, privé pour l'occasion de joueurs importants. ''Tout s'est passé après le match contre Lyon, à 2 heures du matin, dans notre hôtel, accuse-t-il. Je n'ai rien vu venir.''

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter