L'avion qui transportait Emiliano Sala et David Ibbotson a été découvert

Football

Toute L'info sur

La disparition du footballeur Emiliano Sala

EPAVE - Les recherches sous-marines pour retrouver l'avion qui transportait Emiliano Sala et le pilote David Ibbotson, 28 et 59 ans, ont permis de localiser l'épave dans la Manche, dans la soirée du dimanche 3 février, soit près de deux semaines après la disparition de l'appareil. Une découverte qui met malheureusement un terme à l'espoir de retrouver le footballeur vivant.

Les équipes de recherches avaient estimé pouvoir retrouver l’avion qui transportait Emiliano Sala "dans les trois jours" : il aura fallu finalement beaucoup moins de temps. Dans la soirée du dimanche 3 février, le Bureau d’enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a confirmé que l’appareil dans lequel se trouvaient le footballeur et le pilote David Ibbotson a été localisé dans la matinée. "Tôt", a précisé sur Twitter le scientifique dirigeant ces recherches, David Mearns.

On ignore pour l’instant où précisément a été retrouvé l’avion, disparu des radars le soir du 21 janvier au-dessus de la Manche, tout comme on ignore si les corps de Sala et Ibbotson ont été retrouvés. Une porte-parole a annoncé que l’AAIB diffuserait un communiqué, ce lundi matin.

En vidéo

Disparition d'Emiliano Sala : tifos, chants, match arrêté... Le vibrant hommage du FC Nantes à son héros

Les recherches sous-marines avaient commencé dimanche dans une zone de 13 km² au nord de l'île de Guernesey, à la faveur d'une météo clémente. Elles étaient menées "en étroite coordination" par la société Blue Water Recoveries et l'AAIB. La découverte de morceaux de sièges, appartenant "vraisemblablement" à l’appareil, sur une plage normande cette semaine, a permis d'affiner la zone de recherches. 

Lire aussi

"Mauvais rêve"

Après la découverte de l’épave par le FPV Morven, un navire équipé de sonars, le navire de l'AAIB, le Geo Ocean III, s'est rendu sur place "pour identifier visuellement l'avion", a expliqué David Mearns sur Twitter. Celui-ci a ajouté que les familles des disparus avaient été informées.

"Je ne peux pas y croire, c'est un rêve, un mauvais rêve", a réagi dans la foulée Horacio Sala, le père du buteur. Il a appris la nouvelle de la découverte de l'épave par un appel téléphonique de l'AAIB, à Progreso, la ville où il habite en Argentine, a-t-il dit à la chaîne de télévision argentine Cronica TV.

C’est justement la famille d’Emiliano Sala qui avait annoncé le 26 janvier la poursuite des recherches, grâce à une cagnotte lancée en ligne après l’arrêt deux jours plus tôt des opérations menées par la police de Guernesey, celle-ci jugeant les chances de survie du joueur et de son pilote "infimes", avant de retrouver les premiers débris. La découverte de l’avion au fond de la Manche vient malheureusement anéantir tout espoir de retrouver vivants les deux hommes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter