DNCG : maintenu en L2, le RC Lens fait comme si de rien n'était

DNCG : maintenu en L2, le RC Lens fait comme si de rien n'était
Football

LIGUE 1- Promus dans l'élite pour la saison prochaine, les Nordistes ont été maintenus vendredi en L2 par la DNCG en raison d'un problème de liquidité. Un sérieux contre-temps qui ne semble pourtant pas préoccuper plus que ça les dirigeants lensois.

On pourrait les croire aux abois, mais ce n'est pas le cas. Pour l'instant privé de Ligue 1 par la DNCG pour un retard dans un virement , les Lensois semblent prendre la chose avec beaucoup de philosophie. Pourtant, alors que la saison reprend le 9 août, il manque tout de même 10 millions d'euros à leur budget qui doit en compter 45.

"C'est uniquement un contre-temps, je n'ai aucune inquiétude, a immédiatement rassuré Gervais Martel, le président du club. La DNCG applique son règlement mais cette décision, c'est dommage car c'est juste pour une affaire d'une journée, d'une date de versement." Car à en croire le dirigeant Sang et Or, les fonds ont été déposés mercredi par Hafiz Mammadov, le propriétaire du club, mais le virement n'est pas arrivé en France jeudi, car le 26 juin "est un jour férié en Azerbaïdjan, la Fête des Armées, et les banques sont fermées."

Les supporters lensois sont circonspects

Un simple quiproquo, donc, mais qui a le don de réveiller de vieilles peurs chez les supporters nordistes, toujours circonspects devant les intentions de ce propriétaire azéri qui gère le club de très loin, vu qu'il n'y est jamais présent. Il y a quelques semaines, une rumeur disait même qu'Antoine Kombouaré, l'entraîneur, commençait sérieusement à s'agacer de ne pas avoir plus de garanties concernant son enveloppe de transferts pour la saison prochaine. L'argent, toujours l'argent...

Devant la décision de la DNCG, Martel a donc décidé de jouer la carte de l'optimisme et du contre-feu. Le président lensois a profité d'une conférence de presse vendredi pour annoncer que le RC Lens, dont le stade Bollaert est en travaux en vue de l'Euro 2016, disputera ses matches "à domicile" à Valenciennes, au Stadium Lille Métropole de Villeneuve d'Ascq et au Stade de France. Une solution hybride, qui ne sera peut-être pas le seul bricolage de la saison lensoise.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent