Droits TV de Ligue 1: à qui appartient Mediapro et quels matchs le groupe a achetés ?

DirectLCI
ECONOMIE - Le groupe espagnol Mediapro a raflé les lots principaux ce mardi concernant la Ligue 1 pour la période 2020-2024. Un joli coup de plus pour ce géant de l'audiovisuel.

Mediapro a raflé le gros lot. La Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé ce mardi que le groupe espagnol était le grand gagnant de l'appel d'offres portant sur les droits TV du championnat de France pour la période 2020-2024. Au total, ceux-ci - que ce sont également partagés BeIN Sports et Free - rapportent 1.15 milliard d'euros par saison à la Ligue. Un joli coup de plus pour ce géant de l'audiovisuel en Espagne, qui pourrait ces prochains mois créer une chaîne 100% sport, dédiée au football français.


Mediapro s'offre donc les dix plus belles affiches de L1 et 28 matchs de choix 3, ainsi que la rencontre du vendredi à 21h et le celle du samedi à 17h.  Il a également mis la main sur le lot 4, celui qui comprend l'affiche du dimanche à 13h et les 4 matchs dominicaux programmés à 15h.

Mediapro, c'est du sport mais pas seulement

Une chaîne de plus, rien d'étonnant pour Mediapro. Si elle est inconnue du public français, l'entreprise est en effet incontournable du secteur audiovisuel en Espagne depuis sa création en 1994. Basée à Barcelone, elle est impliquée dans le cinéma, avec des productions tel que "Midnight in Paris" de Woody Allen ou la série "The Young Pope". Côté télévision, elle détient les chaînes La Sexta et Gol


Mais surtout, elle est présente dans le sport, où elle possède plusieurs droits : Mediapro est titulaire de la Ligue des champions en Espagne, de 8 matches sur 10 du championnat d'Espagne et des droits internationaux de cette même Liga. Mediapro fait partie d'un groupe plus large, Imagina, qui compte 6.500 employés. Le président de Mediapro est Jaume Roures, un homme d'influence dans le milieu des médias en Espagne, réputé proche des indépendantistes catalans.

Couac en Italie pour la Serie A

Malgré sa force de frappe, de nombreuses interrogations ont toutefois été soulevées depuis le couac qui a émaillé début mai le rachat par Mediapro des droits TV de la Serie A, le championnat italien. La justice italienne a, en effet, suspendu l'offre que le groupe avait formulée, en estimant que la proposition du groupe espagnol avait été faite en violation des lois italiennes.


Malgré cet accro en Italie, l'ambition du groupe semble sans failles. Surtout depuis le mois de février, quand il est passé sous pavillon chinois : Orient Hontai, un fonds spécialisé dans les secteurs des technologies et des médias, contrôle 53,5% du groupe (qu'il a racheté pour près d'un milliard de dollars d'euros) avec le groupe anglais WPP, un  des plus gros acteurs publicitaires du monde (22,5%). 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter