Droits TV : plus d'un milliard d'euros par saison dès 2020 pour la LFP, Canal + évincé

Droits TV : plus d'un milliard d'euros par saison dès 2020 pour la LFP, Canal + évincé
Football

FOOTBALL - Les droits TV domestiques de la période 2020-24 du Championnat de France ont été attribués contre un montant annuel de 1,153 milliard d'euros, a annoncé mardi la Ligue de football professionnel (LFP).

C'est une petite révolution dans le monde du football français. Les droits TV domestiques de la période 2020-24 du Championnat de France, qui ont été attribués ce mardi, ont atteint des sommets, puisque le montant annuel s'élève à 1,153 milliard d'euros. Des droits TV qui rabattent les cartes au sein des diffuseurs, puisque Canal + perd sa place.

C'est en effet le groupe espagnol Mediapro qui a raflé les principaux "lots" mis aux enchères par la Ligue. Dans le détail, le lot N.1, qui comprend notamment les 10 plus belles affiches de la saison et l'affiche du dimanche à 21h00, et le lot N.2, qui comprend le vendredi 21h00 et le samedi 17h00, ont été attribués à Mediapro. Le lot N.3, qui compte le samedi à 21h00 et le dimanche à 17h00, a été attribué à BeIN Sports. "C'est un appel d'offres fructueux, avec une augmentation significative de nos droits TV", s'est félicitée la présidente de la LFP, Nathalie Boy de la Tour. Les droits pour la période 2016-2020 s'élevaient à 762 millions d'euros. 

Canal+ "n'est plus attributaire d'aucun lot"

En revanche, le diffuseur historique du Championnat de France Canal+ "n'est plus attributaire d'aucun lot" bien qu'il ait fait des offres "sur chacun des 7 lots" mis en vente, a précisé le directeur général de la LFP Didier Quillot, rappelant qu'il est "partenaire du football français depuis 1984 et le restera jusqu'en 2020".

De source proche du dossier, certains diffuseurs traditionnels envisagent des accords de sous-licences avec les détenteurs majoritaires des droits pour récupérer au moins en partie certains lots. Didier Quillot a d'ailleurs précisé mardi que "Mediapro peut sous-licencier ou pas, c'est à sa discrétion car c'était prévu dans l'appel d'offres". "Ce qui nous a été remis de la part de Mediapro, c'est le projet d'une chaîne éditoriale avec de nombreux matches et c'est pourquoi ils ont fait des offres sur de nombreux lots".

Deux lots de moindre importance n'ont pas été attribués car "le prix de réserve" fixé par la LFP n'a pas été atteint, et seront remis en vente "avant la fin de l'année 2018", a encore indiqué la LFP.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent