Ebola : la CAN sera reportée, annoncent les médias marocains

Football

FOOTBALL - La demande de report de la prochaine Coupe d'Afrique des nations, faite par la fédération marocaine, aurait été acceptée selon les médias locaux. Un proche de l'organisation, sondé par l'AFP, nuance pourtant. La décision finale sera prise dimanche, à Alger.

La fédération marocaine s'est-elle montrée convaincante? Pas encore si sûr. Alors que les dirigeants du pays chargé d'organiser la prochaine Coupe d'Afrique des nations (17 janvier – 8 février) sont actuellement au Cameroun pour faire entendre leurs arguments, les médias locaux ont annoncé vendredi matin que la confédération africaine de football (CAF) avait accepté de repousser de quelques mois la compétition en raison de la menace du virus Ebola.

EN SAVOIR + >> Notre dossier "Virus Ebola"

Selon le quotidien As-Sabah, qui cite une source proche du dossier, un accord de principe a ainsi été trouvé avec Issa Hayatou, le président de la CAF, auquel deux scénarios ont été soumis : soit un report à juin 2015, soit d'un an, en janvier 2016, mais toujours au Maroc. Ce qui signifierait un changement d'avis radical de la part de la fédération continentale, qui avait répondu début octobre que le calendrier resterait inchangé, à la suite de la demande du royaume.

Rien ne sera décidé avant dimanche

Pourtant, rien n'est encore définitif. Une autre source marocaine proche du dossier interrogée par l'Agence France Presse assure ainsi qu'aucune décision officielle n'a encore été prise, et que le choix final interviendra lors de la réunion du comité exécutif de la CAF, dimanche, à Alger. ''Avant, ce ne sont que des spéculations'', précise cet interlocuteur.

Difficile de faire des pronostics donc. D'autant qu'une troisième possibilité existe toujours : une Coupe d'Afrique des nations dans un autre pays du continent, aux dates prévues. La CAF a bel et bien sondé d'autres fédérations, comme le Ghana, pour savoir si elles étaient d'accord pour servir de solutions de secours si jamais aucun terrain d'entente n'était trouvé avec le Maroc.

Lire et commenter