En attendant une confrontation mercredi, Neymar aurait demandé au président du PSG… de vendre Edinson Cavani !

En attendant une confrontation mercredi, Neymar aurait demandé au président du PSG… de vendre Edinson Cavani !

PENALTYGATE – La dispute entre Neymar et Edinson Cavani au sujet des coups de pied arrêtés du PSG n’en finit plus de faire des vagues : alors qu’un rendez-vous a été organisé mercredi au Camp des Loges, la presse catalane lâche, ce mardi, une drôle d’information.

Selon L’Équipe, les deux hommes ont failli en venir  aux mains dans le vestiaire, dimanche soir, après un PSG-OL (2-0)  qui les a vus se disputer, en mondovision, le droit de tirer les coups francs et les penalties parisiens. Lundi, Neymar, qui passe sa vie sur les réseaux sociaux, a pris acte de la brouille en se désabonnant du compte Instagram d’Edinson Cavani. 

Il n’en fallait pas plus pour que la presse s’enflamme au sujet d’un torchon qui brûlerait entre les deux attaquants stars de ce Paris ultra bling bling… Ce mardi, deux nouvelles viennent ainsi constituer un nouvel épisode de ce feuilleton.

Toute l'info sur

Neymar la superstar du PSG

Antero Henrique au secours d'Unai Emery ?

La première nous vient du quotidien catalan Sport, selon lequel Neymar a contacté son président, Nasser Al-Khelaïfi, pour lui demander rien de moins que le transfert d’Edinson Cavani, si possible dès le mercato d’hiver, au plus tard l’été prochain, au prétexte que le Brésilien jugerait désormais impossible toute cohabitation avec le buteur uruguayen. Une information à prendre avec des pincettes quand on connaît la propension des médias barcelonais à tacler Neymar depuis qu'il a filé à Paris.  

Lire aussi

La seconde nous vient du Parisien. Elle fait état de l’organisation d’un rendez-vous à quatre mercredi, soit un face-à-face entre les deux hommes, pour qu’ils s’expliquent, supervisé par l’entraîneur, Unai Emery, et le directeur sportif, Antero Henrique, que le club a désigné comme médiateur. L’idée viendrait de Nasser Al-Khelaïfi lui-même, qui considère qu’il y a urgence à trouver une solution. Et donc que le coach, seul, n’y parviendrait pas.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 62 blessés parmi les forces de l'ordre, 81 interpellations

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter