Entre racisme et maladresse, les propos de Sagnol continuent de faire polémique

Football

REACTIONS – Dans la tourmente depuis l'interview qu'il a accordé mardi à Sud-Ouest, l'entraîneur de Bordeaux est toujours sous les projecteurs. Si certains tentent de défendre Willy Sagnol, c'est surtout face à une condamnation de sa sortie que l'ancien international doit faire face.

Il aurait dû tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de s'aventurer sur ce terrain glissant. Visiblement pas échaudé par le précédent scandale des "quotas" dans le football français qui avait éclaboussé Laurent Blanc et la FFF en 2011, Willy Sagnol a lui aussi voulu verser dans les propriétés du footballeur en fonction de ses origines.

EN SAVOIR +
>> L'affaire des quotas divise les champions du monde 1998
>> Sagnol évoque les caractéristiques "du joueur typique africain"

Et du "joueur typique africain", "pas cher, généralement prêt au combat [...] puissant sur un terrain" mais qui ne suffit pas puisque "le foot, ce n'est pas que ça, c'est aussi de la technique, de l'intelligence, de la discipline", l'entraîneur bordelais tombe au mieux dans le cliché voire flirte dangereusement avec un certain déterminisme ethnique.

"Une expression décomplexée du racisme anti-noir"

Si Lilian Thuram déplore chez son ancien coéquipier en équipe de France le fait qu'il "renforce des préjugés", SOS racisme dénonce "une expression décomplexée du racisme anti-noir" et n'exclut pas de porter plainte contre Sagnol. Sur les réseaux sociaux la critique est encore plus acerbe et l'on voit mal comment l'image du technicien pourrait ne pas sortir ternie de cette polémique.

EN SAVOIR +
>> Thuram déplore la sortie de Sagnol

Pourtant, son club a déjà tenté d'éteindre l'incendie via un communiqué publié mardi dans lequel est rappelé que le technicien girondin "a confié le capitanat à Lamine Sané (international sénégalais, ndlr)" et sont condamnés "tous ceux qui souhaitent exploiter à des fins malveillantes cette polémique". Sur RTL mercredi matin, Bernard Tapie a lui aussi tenté de voler au secours de l'ancien latéral droit. Et l'ancien patron de l'OM d'expliquer que la sortie de Sagnol "est plus une erreur d'appréciation qu'un scandale raciste".

Même son de cloche chez Jean-Michel Larqué, lui-même critiqué lors du dernier Mondial pour des propos comparables, sur RMC : "Il y a vingt ans, on disait que les joueurs africains étaient des diamants bruts parce qu’ils étaient formés dans la rue et que sur le plan tactique, quand on leur parlait de 4-4-2 ou de 4-3-3, ils étaient un peu perdus. Est-ce que c’est du racisme ?" C'est bien toute la question.

EN SAVOIR +
>> Larqué refuse de s'excuser après ses propos jugés racistes

Lire et commenter