Terrains envahis en Ligue 1 : les supporters français se sont-ils radicalisés ?

DirectLCI
INTERVIEW – Auteur du "Dictionnaire des supporters", ouvrage de référence sur la sociologie des Ultras, Franck Berteau décrypte la multiplication récente des envahissements de terrain en Ligue 1.

La loi des séries s’applique aussi aux séries noires. Le 16 avril 2017, des supporters bastiais ont envahi la pelouse de Furiani pour s’en prendre au gardien lyonnais Anthony Lopes. Le 5 novembre 2017, des supporters de Saint-Étienne ont envahi la pelouse de Geoffroy-Guichard en réaction à une célébration de but chambreuse de l‘attaquant lyonnais Nabil Fekir. Le 19 novembre 2017, des supporters bordelais ont envahi la pelouse du Matmut-Atlantique dans la foulée de l’égalisation marseillaise, par Morgan Sanson, en fin de match. Et samedi, des supporters lillois ont envahi la pelouse du stade Pierre-Mauroy et s’en sont pris à des joueurs du LOSC. 

En moins d’un an, on a ainsi assisté à une spectaculaire augmentation du nombre d’incidents de ce type durant des matchs de Ligue 1. Pour tenter d’expliquer ce phénomène, nous avons interrogé Franck Berteau, auteur d’un fameux Dictionnaire des supporters (ed. Stock), qui offre une plongée au cœur de la culture Ultra, en France mais aussi à l’étranger.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter