Equipe de France : Laporte aurait dit "oui" à l’Espagne !

Football
CHOIX – Oublié de la liste de Didier Deschamps pour défier l’Italie et la Biélorussie en septembre, le défenseur de l’Athletic Bilbao Aymeric Laporte aurait décidé de répondre favorablement aux appels du pied de la sélection espagnole.

Tout s’est joué sur un coup de fil. Joint par téléphone par le nouveau sélectionneur de l’Espagne Julen Lopetegui, Aymeric Laporte aurait décidé de céder aux sirènes de la Roja - qui lui fait les yeux doux depuis plusieurs années – selon Marca. "Aymeric, veut tu jouer pour l’Espagne ? Je compte vraiment sur toi, tu as 22 ans et tu représentes un pari sur l’avenir", aurait lancé Lopetegui au défenseur de l’Athletic Bilbao. Touché par cette marque de confiance de la part du successeur de Del Bosque à la tête de la Roja, le défenseur de 22  ans avait demandé un délai de réflexion.

L’absence de trop dans la liste de Deschamps

Ce délai de réflexion consistait surtout à savoir si Didier Deschamps comptait vraiment sur lui dans l’optique de la Coupe du monde 2018. Las, Laporte a vu une nouvelle fois le sélectionneur des Bleus le snober, au profit d’Umtiti, Varane, Koscielny et Rami. La teneur de la réponse de Laporte à Lopetegui  devenait de fait, prévisible : "Allons-y !" , a ainsi glissé le joueur du club basque à l’ancien entraîneur du FC Porto. Si l’opération est en cours et devrait être accélérée par les autorités espagnoles, la première étape sera d’obtenir la nationalité espagnole pour Laporte. Toujours est-il que le courant semble parfaitement passer entre les deux Basques. Au contraire de la relation pour le moins tumultueuse qui lie l’international espoir tricolore à Deschamps depuis que ce dernier a pris les destinées de la sélection en mains à l’été 2012.

Lire aussi

International dans toutes les sélections de jeunes et ancien capitaine des espoirs, Laporte aurait pu prétendre à une place dans la liste des 23 pour le dernier Euro, vu le nombre important de défections (Sakho, Varane, Jérémy Mathieu….) dans son secteur de jeu. Sauf que le défenseur central s’était  dans le même temps fracturé la malléole le 25 mars dernier avec les Espoirs face à l’Ecosse (2-0). Depuis cet épisode malheureux, celui qui a récemment prolongé son contrat jusqu’en 2020 – assortie d’une clause libératoire estimée à 65 millions d’euros – n’a pas reçu le moindre appel de DD. Ni pendant sa convalescence, ni depuis qu’il est de nouveau disponible. Une brèche s’étant ainsi définitivement créée entre les deux hommes et dans laquelle a su parfaitement s’immiscer Lopetegui. Chapeau à lui… 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter