Equipe de France : Deschamps n'est "pas trop inquiet"

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Surclassée 4-3 par la Belgique dimanche soir au Stade de France, l'équipe de France de Didier Deschamps n'a pas vécu une soirée très agréable. Pour autant, l'entraîneur des Bleus s'est voulu rassurant en conférence de presse après la rencontre.

"4-1, c’était lourd comme score". C'est par une lapalissade de premier choix que Didier Deschamps a démarré la conférence de presse d'après-match dimanche. Interrogé sur l'intérêt des deux buts en toute fin de match pour finalement perdre 4-3 (Ntep à la 89e et Fekir à la 91e), "La Desch" ne s'en est pas servi pour masquer les failles tricolores du soir. "On a fait une première période insuffisante et on a été menés logiquement, a-t-il déclaré. On a mis plus de dynamisme et de vitesse en seconde période, mais globalement, la Belgique nous a été supérieure dans l’engagement."

LIRE AUSSI >>  France - Belgique (3-4) : la mauvaise blague belge

Pourtant l'envie était là selon le sélectionneur national alors que plusieurs observateurs évoquaient ce dimanche une certaine nonchalance de Bleus déjà en vacances. Ce serait donc une question de niveau de jeu, et non de motivation, qui aurait permis à la Belgique de vaincre logiquement son équipe. "Elle (la Belgique) a de très bons joueurs qui jouent dans de grands clubs et elle n’est pas classée comme elle l’est par hasard (N.2 au classement Fifa, ndlr). La réalité, c'est qu'il y a actuellement des équipes qui nous sont supérieures", a également confié l'ancien Marseillais, référence au Brésil qui s'était imposé 3-1 à Saint-Denis fin mars.

"On a une marge de progression"

Voilà de quoi nourrir quelques espoirs, à en croire la tête pensante de l'équipe de France, puisque l'adversité était de taille et la défaite, de fait, honorable. "Je ne suis pas trop inquiet. C’est un bon choix d’être dans l’adversité et on l’a été avec le Brésil et la Belgique, a affirmé Deschamps. Il faut se rendre compte qu’on a une marge de progression. On est capable de passer le cap au-dessus, mais ça demande de la répétition."

LIRE AUSSI >> Revivez France-Belgique (3-4) dans les conditions du direct

Quelles gammes ces Bleus-la vont-ils répéter ? Jeux de passes ? Déplacements sans ballon ? Dépassement de soi ? Sacrifice pour le reste de l'équipe ? Le projet de jeu du champion du monde 1998 reste pour sa part bien mystérieux même trois ans après sa prise de fonction. Tout va bien.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter