Équipe de France : Deschamps a bien appelé Aymeric Laporte

Équipe de France : Deschamps a bien appelé Aymeric Laporte

BLEUS - Pour affronter la Bulgarie le 7 octobre prochain et se rendre aux Pays-Bas le 10, le sélectionneur a donc décider de faire souffler un petit vent de fraîcheur sur la sélection.

C'était attendu. Depuis le début de la semaine, la petite musique d'une première sélection d'Aymeric Laporte se faisait entendre et c'est donc désormais chose faite. À 22 ans, le jeune défenseur formé à Athletic Bilbao, et donc aussi convoité par la sélection espagnole..., va donc avoir l'occasion de se frotter à l'équipe de France. Une volonté de Didier Deschamps de "verrouiller" en Bleu ce talent précoce, qui vient quand même d'entamer sa cinquième saison en Liga, mais aussi de pallier les forfaits de Samuel Umtiti, Adil Rami, Kurt Zouma et Loïc Perrin...

Fekir et Coman de retour

Autres enseignements de cette liste, sinon plutôt similaire à celle présentée pour les matches contre l'Italie (3-1) et la Biélorussie (0-0), on note à nouveau la présence du Parisien Alphonse Areola (là aussi une première) en tant que troisième gardien, et peut-être la titularisation à prévoir (avec le forfait d'Olivier Giroud) devant d'un Kevin Gameiro en bien meilleure forme qu’André-Pierre Gignac. Surtout, on observe aussi le retour en sélection de Nabil Fekir, à nouveau remis sur pied. Tout comme celui de Kingsley Coman.

VIDEO. Deschamps sur Laporte : "Son heure est arrivée"

En vidéo

Deschamps sur Laporte : "Son heure est arrivée"

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : d'ex-chefs d'États et prix Nobel appellent à lever les brevets des vaccins

    AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

    Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

    Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

    "60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

    Lire et commenter