Equipe de France Espoirs : l'arrogance de Layvin Kurzawa punie sur Internet

Football
FOOTBALL - L'équipe de France Espoirs s'est encore illustrée par une élimination sans gloire en barrage de l'Euro, mardi en Suède. Et par un problème d'attitude, en l'occurrence celle du défenseur Layvin Kurzawa, qui aurait mieux fait de ne pas chambrer ses adversaires en fin de match...

L'histoire de l'arroseur arrosé avec, dans le rôle phare, Leyvin Kurzawa. Voilà à quoi pourrait être résumé le nouvel échec vécu par l'équipe de France Espoirs, mardi en Suède, où les Bleuets ont été éliminés de la course à l'Euro 2015 par la sélection scandinave (4-1) en barrage retour, après avoir pourtant remporté le match aller 2-0.

EN SAVOIR + >> Les Bleuets (encore) éliminés en barrages

Plus que la défaite, c'est une nouvelle fois l'attitude qui fait débat. Deux ans après une virée nocturne impliquant cinq Bleuets (Yann M'Vila, Antoine Griezmann, Chris Mavinga, Mbaye Niang et Wissam Ben Yeder pour ne pas les citer), c'est donc Layvin Kurzawa qui, tout seul, s'est mis en évidence. Le défenseur de l'AS Monaco a en effet cru bon de chambrer, d'un salut militaire adressé à plusieurs de ses adversaires, après avoir marqué ce qu'il pensait être le but de la qualification (87e). Une célébration qui lui vaudra un carton jaune.

Sauf qu'une minute plus tard (88e), Oscar Lewicki a fait trembler les filets à son tour, offrant la qualification aux Suédois, lesquels ne se sont pas privés pour rendre à Kurzawa la monnaie de sa pièce.

Chargement

Magiskt ögonblick, Klara för EM, fyfan vilket underbart gäng! #allavetallaser #EM2015

Afficher sur Instagram

Chargement

EM Jaaaaaaaaaaaaaaa

Afficher sur Instagram

"L'ambiance sur le terrain ? Les Français étaient trop arrogants, comme d'habitude", a regretté l'attaquant suédois Kiese Thelin, auteur d'un doublé. Même le sélectionneur français, Pierre Mankowski, a déploré le comportement de son joueur : "Je trouve que ce n'est pas normal. On doit respecter tout le monde, et l'adversaire, en plus avec le match qu'il fait ce soir. (...) Nous, là-dessus, on doit être petit bras. On a la chance de revenir dans le match, on peut encore se qualifier, et là d'un seul coup on pense que ça y est, on a tout gagné. On n'a rien gagné, on a juste marqué un but et c'est tout." Kurzawa, lui, a gagné le droit d'être la risée du Web...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter