Équipe de France : et si c'était la bonne pour Gameiro?

Équipe de France : et si c'était la bonne pour Gameiro?

BLEUS - Convoqué par Didier Deschamps pour les deux matches qualificatifs à la Coupe du monde 2018 contre la Bulgarie et les Pays-Bas, les 7 et 10 octobre prochains, Kevin Gameiro pourrait même être titulaire. Une première pour l'attaquant depuis 2011.

Un alignement de planètes. Olivier Giroud pas encore remis à 100 % et Karim Benzema pour qui ce n'est "pas encore le moment". Tous deux sont absents de la liste dévoilée ce jeudi par Didier Deschamps.  Quant à André-Pierre Gignac, qui a lui été retenu à la faveur d’un début de saison honorable avec 4 buts en 7 matchs avec les Tigres de Monterrey, il n'a jamais été un titulaire en puissance dans l'esprit du selectionneur. Autant de données qui offrent donc à Kevin Gameiro (29 ans, 9 sélections et 1 but) toutes les chances de débuter dans la peau d'un titulaire les matches contre la Bulgarie et les Pays-Bas. 

Sa complicité en club avec Griezmann pourrait profiter aux Bleus

Déjà décisif avec Atlético de Madrid, l'ancien Parisien, qui a quitté le FC Séville pour les Colchoneros cet été, semble avoir bien trouvé ses marques et affiche 2 buts et 2 passes décisives en 6 matches de Liga. Surtout, Gameiro forme désormais avec son nouveau coéquipier Antoine Griezmann un duo qui fait le bonheur de son coach Diego Simeone. Une association déjà baptisée la "GG" par les médias espagnols et qui permet à Griezmann de décrocher lorsque Gameiro se mue en renard des surfaces et prend la profondeur. Et dans l'esprit du très pragmatique Didier Deschamps, cette nouvelle complicité bâtie en club peut être un atout en sélection. 

Interrogé sur la titularisation de Gignac ou de l'ancien Sévillan en Bleus, DD a ainsi expliqué : "Les deux ont le profil pour évoluer dans l’axe. Ils sont susceptibles de pouvoir débuter, de rentrer. Ce n’est pas un élément négatif (que Gameiro soit associé à Griezmann en pointe à l’Atlético), même si mercredi (contre le Bayern en Ligue des champions, ndlr), ils n’ont été associés qu’en fin de match. Ça leur permet de peaufiner leur complicité technique au quotidien." Un nouvel argument pour celui qui a retrouvé l'équipe de France en septembre dernier, après 5 ans d'absence, et qui n'a été titulaire qu'à une seule reprise : en novembre 2011 face aux États-Unis (1-1). Une éternité pour Kevin Gameiro.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

    Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

    Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

    EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

    Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

    Lire et commenter