Equipe de France : Blaise Matuidi déclare forfait, d'autres pourraient suivre

Benjamin Mendy, Kylian Mbappé et Blaise Matuidi.
Football

FOOTBALL - Les Bleus s'offrent une dernière réunion de famille en 2019, dès ce lundi à Clairefontaine, avec, au menu, les derniers matchs qualificatifs à l'Euro 2020 contre la Moldavie puis l'Albanie. Que plusieurs d’entre eux, gênés par des pépins physiques, pourraient manquer.

On a coutume de dire que les footballeurs professionnels vivent dans une bulle, à l’écart du monde réel, ce que leurs émoluments moyens tendent à confirmer. Pourtant, quand viennent le froid et la grisaille, les fameux "millionnaires courant derrière un ballon" s’exposent, comme tout un chacun, aux coups de fatigue. En témoignent les absences qui handicapent, en cette fin d’automne, l’équipe de France masculine de football, qui se réunit ce lundi, dans son fief de Clairefontaine, pour préparer les deux derniers matchs des éliminatoires de l’Euro 2020, face à la Moldavie le 14 novembre, puis en Albanie le 17. 

Déjà sur le carreau en octobre, Hugo Lloris et Paul Pogba manquent toujours à l’appel, rejoints, depuis, par Lucas Hernandez. À l’inverse, Kylian Mbappé et N’Golo Kanté effectuent leur retour dans le groupe. Mais même parmi les 23 que le sélectionneur Didier Deschamps a convoqués ce lundi, plusieurs joueurs sont incertains, et même susceptibles de quitter le château dès le début de ce rassemblement. Passage en revue de ces cas problématiques.

Lire aussi

Blaise Matuidi

L’infatigable taulier de la Juventus était l’un des rares milieux de terrain internationaux français à avoir été dernièrement épargné par les pépins... Jusqu’à dimanche soir et sa sortie, à la 69e minute de la réception de l’AC Milan à Turin, le visage ostensiblement tiraillé par la douleur et un bras maintenu en l’air par un soigneur pour préserver ses côtes gauches, touchées après un choc avec le Turc Hakan Çalhanoğlu. "Il a été conduit au J Medical (le centre médical de la Juve, ndlr) après le match. Les médecins veulent voir les dégâts, car ils ont l'impression qu'il peut avoir une petite fracture à la côte", a indiqué son coach, Maurizio Sarri. Son forfait a été officiellement acté ce lundi après-midi. Matteo Guendouzi le remplacera numériquement.

Benjamin Mendy

Le champion du monde, très apprécié  au sein du groupe France pour sa bonne humeur et son humour, n’avait plus vu les Bleus depuis le 9 septembre 2018, la faute à une invraisemblable succession de blessures, au genou, au ménisque et au pied. "Benjamin semble désormais épargné par les soucis", avait justifié le sélectionneur en annonçant son retour la semaine dernière. 

Problème : entre-temps, le latéral gauche n’est pas apparu sur la feuille de match du choc du dimanche 10 novembre entre Liverpool et son club de Manchester City. En marge de cette rencontre, l’intéressé a confié à RMC être "en pleine forme", suggérant que son absence reposait seulement sur un choix tactique de son entraîneur. Mais L’Équipe évoque ce lundi "une fatigue musculaire", ressentie par le défenseur après le match de mercredi dernier à Bergame en Ligue des champions, à l’origine du forfait de ce week-end. Sa présence avec les Bleus n’est donc pas remise en cause à ce stade, mais le staff médical devra le surveiller comme le lait sur le feu, pour éviter une énième rechute.

Lire aussi

Tanguy Ndombele

Autre milieu régulièrement convoqué par Didier Deschamps, Tanguy Ndombele a dû lui aussi quitter la pelouse et ses partenaires en cours de match ce week-end, montrant ses adducteurs au banc de touche lors de la première période de la rencontre entre son équipe de Tottenham et Sheffield United samedi. Une blessure dans cette zone serait, a priori, rédhibitoire et impliquerait un forfait. Mais son entraîneur, Mauricio Pochettino, a laissé planer un doute, déclarant qu’il s’agissait d’une blessure "étrange", qui n'est "peut-être pas un problème sérieux". L’ex-Lyonnais sera donc lui aussi attentivement examiné par le staff médical des Bleus ce lundi. Mais Steven Nzonzi a été contacté afin qu'il se tienne prêt, au cas où...

Voir aussi

Kylian Mbappé

Lorsque Didier Deschamps l’avait convoqué le mois dernier, malgré une blessure à la cuisse gauche peinant à cicatriser, le PSG avait tiqué, et l’attaquant star avait finalement déclaré forfait dès la fin de la première journée du rassemblement d'octobre des Bleus. Son absence samedi 9 novembre lors de Brest-PSG, en raison d’une gêne à l’adducteur droit, fait craindre un dénouement comparable. 

Voir aussi

Sauf que, cette fois, le coach parisien Thomas Tuchel a pris soin de se montrer rassurant, lâchant : "Son absence avec nous ne veut pas dire qu’il ne peut pas rejoindre les Bleus. Ce n’était simplement pas le moment de prendre un risque." Mieux : selon L’Équipe, le n°10 de l’équipe de France ne ressent plus aucune douleur et se sent, après ce week-end de repos, à 100% de ses capacités. Lui qui n’a pas encore porté le maillot frappé du coq cette saison aurait même une folle envie de le revêtir de nouveau. Oui, même sous le vent et la pluie de novembre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter