Equipe de France féminine de Football : Corinne Diacre démine la polémique au sujet de Clairefontaine

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

BLEUES - La polémique enflait ce jeudi 30 mai après la relocalisation des joueuses de l'Equipe de France de football, dans une résidence située tout près du centre de Clairefontaine. Pour la patronne des Bleues, il n'y a pas de polémique : "le château est d'abord prioritaire pour les Bleus".

Opération déminage en vue. Après le vent de contestation sur les réseaux sociaux concernant le "déménagement" de l'Equipe de France féminine de football pour laisser la place aux joueurs masculins, Corinne Diacre, sélectionneure des Bleues, a éteint toute polémique. Interrogée sur le sujet, à Clairefontaine au cours d'une conférence de presse, elle a affirmé qu'il n'y avait pas de débat. "Le Château est d'abord prioritaire pour les Bleus", a-t-elle dit.

Le château est d'abord prioritaire pour les Bleus, ça a toujours été comme çaCorinne Diacre, sélectionneure des Bleues

Pour Corinne Diacre, "il n'y a aucun problème" car son équipe "n'a pas dû déménager", a insisté la patronne des Bleues. "Avec Didier (Deschamps) on a échangé, le château est d'abord prioritaire pour les Bleus, ça a toujours été comme ça. Et ça l'est encore plus depuis juillet dernier" et le sacre de la France au Mondial en Russie. 


"Il n'y a aucun sujet, très sincèrement. Au contraire, Clairefontaine a mis tout en œuvre pour nous trouver un point de chute. Et surtout, ce qui était très important pour nous, c'était de continuer à s'entraîner sur des terrains de qualité (...) et de s'entraîner à la maison comme d'habitude", a ajouté Corinne Diacre. 


"On est très bien loties, on est ravies", a renchéri Marion Torrent, la milieu de terrain de l'équipe de France, en conférence de presse. "Tant qu'on a des bons terrains, y'a pas de souci". Eve Périsset, assure quant à elle, ne pas en prendre ombrage : "Le plus important pour nous c'est de bien travailler, les conditions sont exceptionnelles ici. Nous on a les terrains, c'est très bien", a dit la défenseure du Paris SG. 

Un hasard du calendrier

Trois équipes de football se sont retrouvées la même semaine au "Château" : les féminines, les "A" de Didier Deschamps ainsi que les "Bleuets". Chacune de ces équipes a une échéance importante à préparer, la Coupe du monde 2019 pour les Bleues, l’Euro pour les Bleuets et les matchs de qualification pour l’Euro 2020 pour les Bleus. 


Faute de place, les joueuses de Corinne Diacre ont dû laisser le "château" aux garçons. Elles se sont installées au domaine de la Voisine, à l'entrée de Clairefontaine, propriété du groupe Pernod Ricard qui fut longtemps le lieu de rassemblement du XV de France, jusqu'à l'inauguration du Centre national du rugby en 2002 à Marcoussis.


Didier Deschamps a tenté de déminer une éventuelle polémique, ce mercredi 29 mai en conférence de presse. "Il n'y a pas débat par rapport à ça. C'est temporaire jusqu'à notre départ en Turquie le 7 (pour un match de qualification à l'Euro-2020 le 8 juin). On a fait en sorte de se concerter pour que les trois équipes soient dans les meilleures conditions".

Des accusation de sexisme ont notamment été émises, toute la journée, sur les réseaux sociaux. Certaines personnes s'indignaient de voir que les joueuses ont cédé le centre de Clairefontaine aux champions du monde à quelques jours de leur Mondial en France. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter