Equipe de France : les Pays-Bas, en toute modestie

Equipe de France : les Pays-Bas, en toute modestie

DirectLCI
FOOTBALL - Qualifiés sans problème pour la Coupe du monde au Brésil, invaincus depuis 19 mois, les Pays-Bas se présentent en France comme outsider, à en croire leur sélectionneur. Impressionné par Paul Pogba, Louis Van Gaal envisage surtout de ''faire des tests contre cette bonne équipe de France''.

On peut-être vice-champion du monde en titre et avoir l'ambition d'une équipe de seconde zone. Cador européen, la sélection néerlandaise à laquelle est opposée l'équipe de France mercredi soir au Stade de France (21 heures) n'avance pas en terrain conquis, loin de là, à moins de 100 jours du Mondial brésilien pour lequel elle s'est qualifiée sans sourciller (9 victoires et un nul en éliminatoires). Et Louis Van Gaal, à la tête des Oranje, l'assure : il vient à Paris pour s'étalonner.

''On va utiliser cette occasion pour tester d'autres joueurs, ce ne sera pas l'équipe type'', annonçait mardi en conférence de presse l'ancien entraîneur de Barcelone et du Bayern Munich, sans doute privé d'Arjen Robben . ''Si lui et Robin Van Persie ne jouent pas, ce n'est pas grave, assure-t-il. On n'est pas là pour les tester eux, on sait qu'ils joueront lors de la Coupe du monde. J'aimerais plutôt tester mes autres joueurs, surtout contre cette bonne équipe de France.''

Van Gaal : ''Des Pogba, il n'y en a pas beaucoup, c'est un cas unique''

Une posture radicalement différente de celle de Didier Deschamps , soucieux de construire une équipe pour le Mondial sur les bases de la qualification en barrages face à l'Ukraine, et qui ne devrait pas modifier en profondeur son onze de départ . Mais malgré un CV récent plus éclatant que la France (invaincu depuis 19 mois, 10e du classement Fifa soit 8 rangs de mieux que les Bleus), la sélection du plat pays garde des incertitudes : en défense, Van Gaal n'a toujours pas trouvé la bonne formule (19 joueurs testés en un an et demi…) ; les Oranje sont capables de performances fantomatiques (2-2 contre le Japon et en Estonie, victoire 2 à 0 en Andorre) ; et la concurrence demeure encore sur certains postes clés (gardien, avant-centre).

''On a beaucoup rajeuni notre équipe alors on se considère comme des outsiders pour le Mondial'', estime le sélectionneur, de retour aux affaires au lendemain d'un Euro 2012 manqué (3 défaites en autant de matches) et qui ne bombe pas le torse avant d'affronter les Bleus. ''J'apprécie le foot français qui est très athlétique, avec beaucoup de puissance et qui est de plus en plus tactique.'' Van Gaal sera encore moins tranquille si Paul Pogba est aligné ce mercredi. ''Lui, c'est un cas unique, loue le sélectionneur. Il est très fort physiquement mais aussi très rapide et très bon techniquement. Nous, on n'a pas de ça mais des comme ça, il n'y en a pas beaucoup.'' 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter