Camavinga, Upamecano et Rabiot : la rentrée des Bleus placée sous le signe de la jeunesse

Camavinga, Upamecano et Rabiot : la rentrée des Bleus placée sous le signe de la jeunesse
Football

ANNONCE - Ce jeudi, Didier Deschamps a annoncé sa liste pour affronter la Suède et la Croatie en septembre pour la Ligue des nations. Pour sa première liste depuis neuf mois, le boss des Bleus a fait dans la nouveauté et la surprise.

Il s'agissait de la première liste des Bleus depuis le début de la crise du Covid-19. Jeudi 27 août, le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a fait dans l'innovation lors de l'annonce de sa liste des 23 Bleus, qui affronteront la Suède, le 5 septembre prochain à Solna, et la Croatie, le 8 septembre au Stade de France, pour le compte de la Ligue des nations. Ainsi, si les tauliers du groupe tels que Raphaël Varane, N’Golo Kanté, Antoine Griezmann, Kylian Mbappé ou encore Olivier Giroud sont présents, des surprises et des nouveautés sont venues agrémenter cette liste.

Upamecano, un roc en constante progression

En l’absence du Barcelonais Samuel Umtiti, Didier Deschamps a décidé d’appeler pour la première fois le stoppeur du RB Leipzig Dayot Upamecano, âgé de 21 ans. Formé à Valenciennes, ce dernier s’impose depuis plusieurs mois comme un des défenseurs les plus performants de Bundesliga, et a tapé dans l’œil de nombreuses écuries européennes telles que le Real Madrid ou encore le Paris Saint-Germain. 

Un club qu’il a affronté en demi-finale de la Ligue des champions la semaine dernière, après que son équipe avait fait sensation en éliminant l’Atlético de Madrid au tour précédent. Lors de l’opposition face aux Colchoneros, le stoppeur natif d’Evreux avait réalisé une performance époustouflante, avec 81,1% de duels remportés, dont 75% de duels aériens, mais aussi cinq dégagements défensifs, trois interceptions et cinq récupérations de balle.

En conférence de presse, le sélectionneur de l’équipe de France a vanté ses qualités et est persuadé que son meilleur niveau est encore à venir : "Il est fort athlétiquement, il va vite, bon dans les duels. Le ballon, ce n’est pas un souci pour lui, même s'il doit faire attention à ne pas trop en abuser par moment. Il est jeune, j’ai senti que c’était le moment pour le préparer. À lui de maintenir ce niveau. Il a encore une bonne marge de progression."

L'ovni Camavinga

En l’absence de Paul Pogba, testé positif au Covid-19, Deschamps a également misé sur la nouveauté au milieu de terrain avec la sensation de la Ligue 1 la saison dernière : Eduardo Camavinga. A même pas 18 ans - il les aura le 10 novembre prochain - le jeune Rennais pourrait non seulement devenir le premier joueur mineur à enfiler le maillot de l’équipe de France depuis la Seconde Guerre mondiale, mais aussi le premier "millenial" (né dans les années 2000) à évoluer en Bleus.

Si le timing de l’annonce peut paraître précoce, ce n’était qu’une question de temps pour voir le Breton revêtir la tunique des doubles champions du monde. La saison dernière, le natif de Miconje, en Angola, a ébloui l’Hexagone de son talent, participant à 25 rencontres de Ligue 1, pour un but et deux passes décisives, ainsi qu’à quatre matchs de Ligue Europa. "Il a un potentiel qui l’amènera à faire partie intégrante de cette équipe tôt ou tard" a déclaré Deschamps ce jeudi à son sujet.

Cette saison, le nouveau numéro 10 du Stade Rennais semble déterminé à confirmer tout son potentiel, ayant déjà à son actif une passe décisive en à peine 26 minutes de jeu face à Lille (1-1). Courtisé par le PSG, le Real Madrid mais également outre-Manche, Camavinga pourra également montrer son talent à l’Europe entière lors de la phase de groupes de la Ligue des champions, qu’il jouera avec les Rouge et Noir.

Rabiot, le retour du banni

Contrairement à Upamecano et Camavinga, il ne fait pas partie des nouveautés de Deschamps mais il revient de très loin. Plus de deux ans après son boycott de la réserve de la liste pour la Coupe du monde 2018, remportée par les Bleus en Russie, l’ancien Parisien Adrien Rabiot fait son retour en équipe de France. Après des débuts difficiles avec la Juventus, le milieu de terrain de 25 ans a profité de l'interruption des compétitions en mars dernier pour reprendre des couleurs et a activement participé au sacre des Bianconeri.

Un retour au très haut niveau qui n’a pas échappé à Didier Deschamps, qui explique le retour du "Duc" par ses performances en club : "Il a retrouvé un très bon niveau avec son club. Il s’est passé ce qu’il s’est passé. Je ne suis pas quelqu’un qui aime prendre des positions radicales. Depuis cette période, il restait sélectionnable. J’ai pris la décision de le faire revenir avec nous. (…) J’ose penser qu’il sera là lundi. Vous vous doutez bien que j’aurai l’occasion de discuter avec lui."

Houssem Aouar, l'évidence reportée à plus tard

Sa convocation, amplement méritée, n'aura été que de courte durée. Testé positif au Covid-19, Houssem Aouar ne sera finalement pas du prochain rassemblement à Clairefontaine, remplacé par Nabil Fékir. Il n'empêche. Rouage essentiel de l’Olympique Lyonnais à seulement 22 ans, le jeune Gone s’est imposé comme un des tout meilleurs joueurs de Ligue 1 cette saison, insuffisamment traduit par ses trois buts et trois passes décisives en 25 matchs de Ligue 1. Mais le point d’orgue de la saison du jeune Lyonnais s’est situé sur la plus grande scène du football européen : la Ligue des champions.

Grâce à sa technique, sa vision du jeu et son leadership, Aouar a grandement participé au parcours exceptionnel des Lyonnais, qui ont échoué aux portes de la finale face au Bayern Munich (3-0). Lors du match retour face à la Juventus (1-1) mais surtout lors du quart de finale face à Manchester City (3-1), Houssem Aouar a été l’élément offensif le plus performant de l’OL, avec une passe décisive délivrée face à la Vieille Dame et deux offrandes face aux Citizens.

Suivi depuis de longs mois par Didier Deschamps, Houssem Aouar possède un profil différent des autres milieux de terrain des Bleus, offrant de nombreuses possibilités au patron des Bleus. "J’aime sa qualité technique : dribbles, passes, buts. Il montre maintenant un peu plus de cohérence. Il peut jouer à plusieurs postes" s’est réjoui Deschamps lors de la conférence de presse ce jeudi.

Lire aussi

Si ces joueurs partaient de plus ou moins loin dans la hiérarchie des prétendants à l'Euro, initialement prévu cet été,  une nouvelle chance leur est offerte, dans la perspective des nouvelles dates de la compétition, désormais prévue du 11 juin au 11 juillet 2021.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent