Equipe de France – Mathieu Valbuena, historique d'un joueur mésestimé

Football
DirectLCI
FOOTBALL – L'affaire de chantage dont a été victime Mathieu Valbuena aura des répercussions directes sur l'équipe de France. Selon de nombreuses sources, Karim Benzema serait en passe de se faire lâcher par la FFF. Mais quid de l'avenir de Valbuena en Bleu ?

Le monde du football est souvent injuste et c'est peu de dire qu'il l'a été à de maintes reprises avec Mathieu Valbuena. A cause d'un petit gabarit notamment (1m67), ce dernier doit composer depuis l'entame de sa carrière avec les moqueries, les attaques plus violentes et, surtout, les soupçons entourant son niveau de jeu. C'est d'ailleurs à la lumière de ce dernier point que le meneur de jeu surprend. Remis en cause tout au long de son parcours professionnel, Valbuena a dû faire ses preuves à chaque étape.

Durant la saison 2009-2010 (sa quatrième à Marseille), il a par exemple passé les six premiers mois sur le banc d'un certain Didier Deschamps, ne faisant même pas partie des joueurs qui entraient en cours de match. Hasard du destin, le Brésilien Mancini a refusé de venir lors du mercato hivernal alors qu'il était la cible prioritaire de "DD". Bon gré mal gré, "la Desch" a lancé le banni Valbuena dès l'entame de la deuxième moitié de saison et celui-ci s'est révélé incontournable. "Petit Vélo" a enchaîné les bonnes prestations, obtenu les meilleures notes des quotidiens sportifs et participé activement au titre de champion de l'OM.

Deschamps a déjà douté de Valbuena... deux fois

Puisque cela aurait été trop simple, cet historique commun n'a pas empêché Didier Deschamps, à son arrivée en équipe de France, de privilégier dans un premier temps Samir Nasri pour mener le jeu. Il a fallu cette déroute en Ukraine (2-0), qui a bien failli coûter le Mondial 2014 aux Bleus, pour que le technicien tricolore change une nouvelle fois d'avis sur Valbuena. Titulaire au barrage retour, le Marseillais de l'époque a réalisé une prestation de haute facture pour aider les siens à renverser la vapeur (3-0).

Depuis ce jour, l'actuel trentenaire s'est offert un peu de répit. Il est devenu le maître à jouer de l'équipe de France et, aux yeux de nombreux observateurs, il est celui qui a réalisé les meilleures prestations sous l'ère Deschamps. Son sens de l'abnégation, son talent pour protéger le ballon, sa vision du jeu ou encore sa précision à la passe sont des qualités qui ont été mises en évidence ces dernières années. Mathieu Valbuena est sûrement, avec Blaise Matuidi, le joueur qui a le plus aidé les Bleus à créer un collectif sur le terrain : acte indispensable pour remporter des matches de haut niveau. Mais parce que sa carrière s'est écrite de la sorte et qu'il s'agit d'une histoire un peu cruelle, le doute concernant son avenir a récemment refait son apparition.

Le contexte lyonnais, l'excuse parfaite

D'abord parce que le Lyonnais n'a pas été retenu par Didier Deschamps lors de sa dernière liste, pour des raisons que l'on peut juger un brin nébuleuses, mais aussi parce qu'il est désormais celui qui a osé critiquer publiquement Karim Benzema dans l'affaire de chantage dont il est victime. Dans quelle mesure les joueurs de l'équipe de France vont accepter cet état de fait et, surtout, comment se fait-il que la Fédération française de football ainsi que Didier Deschamps n'aient pas apporté leur soutien public au joueur ? La question a de quoi inquiéter le créateur tricolore et ce alors que l'on sent poindre, par ailleurs, une manière plus acceptable de l'évincer : le contexte lyonnais.

Pas forcément au mieux à Lyon depuis le début de saison, et notamment depuis la blessure de Nabil Fekir, Valbuena n'est pas non plus en dessous de tout. Pourtant, ses performances entre Rhône et Saône pourraient servir d'excuse toute trouvée à son éjection du monde des Bleus. Il suffit de lire la tournure de la question des journalistes du Monde ("Si vous retrouvez votre meilleur niveau, vous estimez que vous n’avez pas de raison de ne pas retrouver les Bleus ? ) pour se rendre compte que ce qu'il a accompli par le passé n'a pas marqué tous les esprits. On imagine mal cette question posée de la sorte à Patrice Evra ou Paul Pogba. "Ca n’a rien à voir avec le niveau, j’ai toujours été performant avec l’équipe de France, a d'ailleurs répondu Valbuena. Je pense que je suis régulier depuis ma première sélection en 2010. Des mauvaises passes, tous les joueurs en traversent, y compris des joueurs sélectionnés en équipe de France, on peut en citer plein." Et ils ne suscitent pas tous autant de doutes...

A LIRE AUSSI
>> Lâché par la FFF, Benzema a encore le soutien du Real
>> 8 Français sur 10 ne veulent plus revoir Benzema en Bleu

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter