Équipe de France : il avait remporté l'Euro 84 avec les Bleus, Michel Hidalgo est mort

L'ancien sélectionneur de l'équipe de France de football Michel Hidalgo est décédé jeudi 26 mars à l'âge de 87 ans.
Football

CARNET NOIR - Sélectionneur emblématique de l'équipe de France, Michel Hidalgo s'est éteint à l'âge de 87 ans ce jeudi. À la tête d'une génération dorée, il a apporté aux Bleus leur premier titre majeur à l'Euro 84. Son parcours restera aussi marqué par la demi-finale de Coupe du monde, perdue en 82 à Séville contre l'Allemagne.

Il avait guidé les Bleus vers le titre européen à l'Euro 84. Michel Hidalgo est mort en début d'après-midi à Marseille, annonce l'Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) ce jeudi 26 mars. L'ancien sélectionneur de l'équipe de France (1976-1984) avait fêté dimanche dernier ses 87 ans. Son décès n'est pas lié au coronavirus. Il s'est éteint "naturellement, d'épuisement" selon sa famille. Une messe en sa mémoire sera célébrée prochainement dans la cité phocéenne, avec ses proches et ses amis.

À la tête d'une génération dorée, à qui il a enseigné le culte du "beau jeu" avec son carré magique Platini-Giresse-Tigana-Genghini puis Fernandez, l'ancien ailier est celui qui a apporté au football français son premier titre majeur avec l'Euro 84, organisé dans l'Hexagone. Le champion de France 1955 avec le Reims de Raymond Kopa, son grand ami, avec qui il avait participé à la première finale de la Coupe des clubs champions européens, perdue face au Real Madrid (4-3) de Di Stefano, est aussi indissociable de la défaite tricolore aux tirs au but contre la RFA (3-3, 5 à 4), à Séville, lors de la demi-finale épique du Mondial 82.

Après neuf ans et 75 matches (41 victoires, 16 nuls et 18 défaites) sur le banc des Bleus, Hidalgo raccroche son habit de sélectionneur. Directeur technique national (DTN) jusqu'en 1986, fonction qu'il cumulait, il refuse le poste de ministre des Sports de Laurent Fabius. Il rejoint finalement Bernard Tapie à l'OM, dont il devient le manager jusqu'en 1991. Il sera condamné en appel à de la prison avec sursis et une lourde amende dans l'affaire des comptes de l'OM, concernant des malversations survenues au sein du club olympien pour une quinzaine de transferts suspects entre 1997 et 1999. 

Il a par la suite coupé tout contact direct avec le football. Le 12 février dernier, à l'initiative du Club des Internationaux de Football, de nombreux joueurs des promotions 78, 82 et 84 de l'équipe de France s'étaient retrouvés le temps d'une journée autour de l'ancien joueur du Havre et de l'AS Monaco. La dernière apparition publique de celui qui n'avait que le plaisir comme fil conducteur.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent