Equipe de France : Nabil Fekir forfait, Payet appelé pour le remplacer

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Le capitaine lyonnais Nabil Fekir, victime d'une "entorse à la cheville" gauche lors du choc contre Paris dimanche 7 octobre en Ligue 1, est forfait pour les matchs d'octobre en équipe de France. Didier Deschamps a convoqué Dimitri Payet pour le remplacer ce lundi.

Victime d’une rupture des ligaments croisés lors de sa toute première sélection en équipe de France, en septembre 2015, blessure qui lui fera manquer l’Euro 2016, Nabil Fekir sait mieux que personne à quel point le football peut être cruel. C’est sans doute pourquoi il a semblé accepter calmement la fatalité, dimanche 7 octobre, durant le choc PSG-OL (5-0), quand, au bout d’à peine deux minutes de jeu, sa cheville a tourné sur un tacle pourtant impeccable de Thiago Silva, ce qui l’a contraint à quitter le terrain dans la foulée. 

À Clairefontaine ce lundi

"Il a une entorse à la cheville, il va aller demain (ce lundi) à Clairefontaine voir le médecin de l’équipe de France" pour faire constater sa blessure, a indiqué son entraîneur Bruno Genesio en conférence de presse d’après-match. Avant de tuer dans l’œuf tout semblant de suspense : "Il sera forfait, c’est sûr."

Les Bleus se réunissent en effet ce lundi dans leur fief des Yvelines, en vue des rencontres face à l'Islande le 11 octobre en amical à Guingamp, puis face à l'Allemagne le 16 octobre en Ligue des nations au Stade de France. Une fois la blessure officiellement constatée, le sélectionneur a dû convoquer un autre joueur pour compenser l’absence du capitaine lyonnais.

Anthony Martial et Alexandre Lacazette, tous deux buteurs en Angleterre ce week-end et désignés suppléants juste avant le Mondial 2018, avaient leur chance. Mais Didier Deschamps n'a pas oublié que, sans la blessure qu’il avait contractée en mai lors de la finale de la Ligue Europa, Dimitri Payet aurait figuré dans la liste des 23 joueurs appelés à devenir champions du monde cet été... en lieu et place de Fekir. Actuellement en pleine forme, le capitaine de l’OM se voit ainsi offrir un retour en sélection qu’il n’espérait sans doute plus. C'est connu : le malheur des uns fait toujours le bonheur des autres.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter