Equipe de France : quand Lacazette refuse d'évoquer le mercato

Equipe de France : quand Lacazette refuse d'évoquer le mercato

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Tout en refusant de donner des pistes sur son avenir, l’attaquant de l’équipe de France et de Lyon Alexandre Lacazette, meilleur buteur de L1, n’a pas caché son impatience à l’idée de disputer la saison prochaine la Ligue des champions, l’occasion de le "juger sur le plan international".

Vous avez été sifflé en mars à Saint-Étienne par le public de Geoffroy-Guichard avant d’inscrire un but face au Danemark (2-0). Comment avez-vous vécu ce dernier rassemblement?
C’était un très bon rassemblement. J’ai progressé, j’ai appris auprès des plus grands, pris confiance, surtout avec ce but contre le Danemark. Il y a eu les sifflets mais ça ne m’a pas perturbé, j’en avais essuyé auparavant à Saint-Étienne.

Est-ce que les enjeux ne sont pas plus élevés pour ce rassemblement à un an de l’Euro?
Comme tout rassemblement, c’est un moment important et un moyen de montrer au sélectionneur ce qu’on sait faire. Pour tout joueur, c’est important et une fierté d’être sélectionné.

"J'ai reçu des félicitations"

Vous êtes en concurrence avec Olivier Giroud pour être le 2e attaquant derrière Karim Benzema. Comment vivez-vous cette situation?
Ce n’est pas une concurrence qu’avec Olivier Giroud mais avec tous les autres joueurs offensifs.

Comment évaluez-vous l’équipe de France à un an de l’Euro?
Je la trouve bien cette équipe de France, même s’il manque des cadres. Il y a beaucoup d’automatismes sur le terrain. C’est un groupe qui est concerné, a envie de progresser.

Vous êtes moins attiré par les côtés. Pourriez-vous cependant jouer dans ce registre en bleu?
J’ai toujours eu une préférence pour jouer dans l’axe mais je n’ai jamais dit que je ne voulais pas jouer sur les côtés. Si on a besoin de moi à ce poste, je répondrai présent. Je pense que si je joue sur un côté, ça reviendrait assez vite. Quand on vient en équipe de France, on s’adapte rapidement.

Les regards ont-ils changé sur vous après votre belle saison et cela vous a-t-il donné plus de confiance?
Mes coéquipiers ne sont pas impressionnés parce qu’ils côtoient au quotidien des joueurs qui ont fait des choses plus grandes que ce que j’ai pu faire. Mais j’ai reçu des félicitations et ça fait plaisir. Cela donne plus de confiance.

"Ni le lieu ni le moment"

L’attaquant belge Eden Hazard, que vous pourriez croiser dimanche au Stade de France en amical, a été élu comme vous meilleur joueur de L1 avant de partir à Chelsea. Son parcours vous impressionne-t-il?
Chacun a sa carrière, fait son chemin. Ce qu’il fait, ça reste exceptionnel mais ça ne me donne pas d’idées pour le copier.

Son transfert dans un grand club comme Chelsea ne vous donne pas des idées justement?
Je ne pense pas que ce soit le moment ni le lieu pour en discuter.

Disputer la Ligue des champions la saison prochaine pourrait être un accélérateur dans votre progression...
Après avoir fait une bonne saison à l’échelle nationale, c’est bien de pouvoir le faire à l’échelle internationale. La Ligue des champions, ce sera l’occasion de juger ce que je peux faire sur le plan international.

LIRE AUSSI >> Trophée UNFP : Lacazette élu meilleur joueur
LIRE AUSSI >> EDITO - Alexandre Lacazette, éloge d'une communication foireuse

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter