Équipe de France : qui est Benjamin Lecomte, le "petit nouveau" chez les Bleus et gardien de Montpellier ?

Football
DirectLCI
PORTRAIT - Avec le forfait d'Hugo Lloris pour les matches contre l'Allemagne et les Pays-Bas, Didier Deschamps a annoncé ce lundi la première convocation chez les Bleus de Benjamin Lecomte, le gardien titulaire de Montpellier. A 27 ans, le natif de Paris s'est invité lentement mais sûrement parmi les meilleurs gardiens de Ligue 1 en enchaînant les belles performances.

La nouvelle est tombée officiellement ce lundi après-midi, de la bouche du sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps. Hugo Lloris, capitaine et portier titulaire de l’équipe de France, est forfait pour les deux rencontres de Ligue des nations, face à l’Allemagne jeudi et les Pays-Bas dimanche. 


Si Alphonse Areola, gardien numéro deux en l'absence de Steve Mandada (également blessé) devrait donc connaître sa première sélection jeudi, une nouvelle tête va  aussi s’inviter au sein du groupe bleu, un certain Benjamin Lecomte. Qui est-il ? Elements de  réponse.

Un passage à Dijon déterminant

Agé de 27 ans, le gardien du Montpellier HSC a fait son petit bonhomme de chemin ces dernières années, sans faire de bruit, jusqu’à devenir l’une des valeurs sûres du championnat de France. Né le 26 avril 1991 à Paris, il a débuté sa carrière professionnelle au FC Lorient lors de la saison 2010-2011, comme doublure de Fabien Audard. Pendant trois saisons, le jeune portier va vivre dans l’ombre de ce dernier, avant d’être prêté à Dijon, alors en Ligue 2, pour la saison 2013-2014.


C’est durant cet exercice qu’il va s’illustrer et attirer l’attention des formations de l’élite, disputant 31 matches de championnat pour seulement 26 buts encaissés. Il réussira notamment à garder sa cage inviolée 14 fois, envoyant un signal fort à l’entraîneur de Lorient, Sylvain Ripoll. A l’intersaison suivante, le coach breton le récupère et le propulse numéro un dans les cages bretonnes. De 2014 à 2017, il va faire le bonheur des Merlus, disputant 108 rencontres dans l’élite, avant de voir le FCL relégué en Ligue 2.

218 arrêts la saison dernière

A l'été 2017, ayant à cœur de perdurer au plus haut-niveau, Lecomte choisit de quitter son club formateur, direction le Montpellier HSC. Dans la lignée de ses belles performances avec Lorient, il va de nouveau impressionner, jouant l’intégralité des 38 journées de Ligue 1, pour 33 buts encaissés et 14 "clean sheets". Il sera également le portier le plus sollicité, réalisant 218 arrêts dans la saison. Une convocation en équipe de France trotte alors déjà dans sa tête : "Oui, j'y pense, parce que j'ai fait les sélections de jeunes. L'équipe de France, c'est quelque chose d'important pour moi", dit-il.


Depuis le début de cet exercice 2018-2019, Benjamin Lecomte est reparti sur les mêmes bases, disputant quatre rencontres pour 3 buts encaissés et deux matches où il n'a pas été battu. Questionné sur sa venue dans le groupe France, Didier Deschamps a confirmé qu’il s'intéressait à ce gaillard d’1m86 depuis un petit moment. "C’est un petit nouveau mais on le suit depuis deux ans. Il a de la régularité dans ses performances avec son club" a déclaré le boss des Bleus en conférence de presse ce lundi.

Sa convocation chez les Bleus est quelque chose de très positif.Laurent Nicollin, président du Montpellier HSC.

Sur son site internet, le club de Montpellier a exprimé sa joie de voir son joueur retenu parmi les 23 Bleus. "Je suis heureux, ravi et très fier, à la fois pour lui et pour le club. Il mérite de faire partie des 4 ou 5 meilleurs gardiens français. Il a fait une énorme saison l’an passé, il démarre pour la même saison cette année et nous sommes heureux de l’avoir chez nous. (…) Sa convocation chez les Bleus est quelque chose de très positif. A lui maintenant d’essayer de montrer qu’il peut rester n°2 ou n°3 chez les Bleus" a souligné Laurent Nicollin, le patron du MHSC. 


Benjamin Lecomte devait rejoindre le groupe France lundi soir.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter