Espagne : Munir, l'avenir se joue maintenant

Espagne : Munir, l'avenir se joue maintenant

FOOTBALL - Deux matches avec les pros et déjà en sélection espagnole, voilà la situation un rien impressionnante de Munir El Haddadi. A 19 ans, l'ailier du Barça vient d'être convoqué par Vicente del Bosque pour remplacer le blessé Diego Costa. Avec l'idée, surtout, d'écarter la concurrence du Maroc sur le dossier.

Tout va très vite actuellement pour Munir El Haddadi. Moins de deux semaines après son premier match (et son premier but) en pro , voilà le jeune attaquant barcelonais en sélection... espagnole. Un constat plutôt surprenant de l'autre côté des Pyrénées, tant le potentiel offensif de la Roja a impressionné ces dernières années, mais qui peut s'expliquer par une volonté (voire une nécessité) de se renouveler.

Il faut dire que l'échec cuisant du dernier Mondial, avec cette sortie espagnole dès la phase de poules, a obligé tout un monde à se remettre en question. Et si David Villa a lui-même choisi d'arrêter la sélection, les autres buteurs que sont Fernando Torres, Alvaro Negredo et Fernando Llorente ne sont plus les bienvenus en sélection. Du moins pour l'instant. L'heure est davantage à la préparation de l'avenir, un défi de taille qui vaut d'ailleurs autant pour l'Espagne que pour El Haddadi.

"Il a de la personnalité"

Celui qui a fêté ses 19 ans il y a quatre jours est attendu comme un crack par bon nombre d'observateurs et surtout par ses dirigeants du Barça. "Munir brûle les étapes avec une vitesse difficile à gérer mais il nous offre beaucoup d'options. Il a de la personnalité et il nous aide", disait récemment à son sujet Luis Enrique, son entraîneur en Catalogne. Profitant en début de saison des absences de Suarez (suspendu), Neymar et Pedro (blessés), le natif d'El Escorial (près de Madrid) a su se montrer. Et convaincre, si besoin en était, une nation de lui faire découvrir dès maintenant le monde international.

Mais, en plus de renforcer l'effectif pour la première journée des éliminatoires de l'Euro 2016, Vicente Del Bosque et les dirigeants ibériques ont donc voulu s'assurer de la "fidélité" du petit prodige à la Roja. S'il entre en jeu contre la Macédoine ce lundi, Munir El Haddadi ne pourra plus jamais porter le maillot de la sélection marocaine. L'avenir s'écrit bel et bien maintenant pour celui qui devra ensuite prendre le temps de grandir. Vaste programme.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "90% de primo-vaccinés à Noël", prévoit Jean Castex

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Y a-t-il réellement "91% de fausses couches" chez les mères vaccinées au cours du premier trimestre ?

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.